Francesco Bagnaia est sorti vainqueur d’un Grand Prix de Grande-Bretagne disputé, devant Maverick Viñales et Jack Miller. Huitième, Fabio Quartararo limite les dégâts après un dimanche compliqué. Son compatriote Johann Zarco a chuté alors qu’il était en tête.

Francesco Bagnaia était parti en vacances, fin juin, sur une victoire à Assen. Six semaines plus tard, le vice-champion du monde est venu garer sa Ducati au même endroit où elle avait été laissée aux Pays-Bas : derrière la pancarte réservée au vainqueur de la course, cette fois à Silverstone. Un succès qui le remet sur de bons rails dans la course à titre, car il termine devant les deux leaders du classement général, Fabio Quartararo (8ème) et Aleix Espargaro (9ème).

La course :

Généralement en difficulté dans l’exercice du départ, le poleman Johann Zarco s’en sort cette fois très bien et vire en tête au premier virage, juste devant Fabio Quartararo qui a jailli du 4ème rang de la grille. Jack Miller pourchasse les deux français, devant un groupe de pilotes assez dense où se retrouvent Alex Rins, Francesco Bagnaia, Maverick Viñales ou encore Aleix Espargaro, touché aux talons après sa chute de la veille.

À l’aise derrière le leader, Fabio Quartararo effectue sa pénalité long lap – due à son contact avec Aleix Espargaro à Assen – au quatrième tour, et rétrograde au cinquième rang. Johann Zarco mène donc désormais le train devant Jack Miller, mais cela ne va pas durer : le Cannois perd le contrôle de sa Ducati au sixième tour, et voit ses espoirs de première victoire en MotoGP s’enterrer dans les graviers du virage 8. La désillusion, après un week-end où les voyants semblaient au vert.

Vainqueur en ces lieux en 2019, Alex Rins voit là une véritable opportunité de faire monter la Suzuki sur la plus haute marche du podium pour la première fois de l’année. L’Espagnol prend les commandes, mais le train Ducati se met en marche derrière lui, emmené par Francesco Bagnaia, Jack Miller et Jorge Martin, provisoirement revenu au pied du podium. Cinquième, Maverick Viñales ne lâche pas non plus après s’être défait de Fabio Quartararo.

De plus en plus en jambes au fil des kilomètres, Francesco Bagnaia dépasse Alex Rins au 12ème des 20 tours à boucler. Son coéquipier Jack Miller l’imite quelques minutes plus tard, tandis que le Team Suzuki Ecstar passe de la lumière à l’ombre : Alex Rins perd progressivement des places, pendant que Joan Mir part à la faute alors qu’il était huitième.

Remonté comme une horloge, Maverick Viñales a désarmé Jorge Martin puis Alex Rins pour s’emparer de la troisième place, tandis qu’Enea Bastianini commence à rattraper le groupe de tête après avoir un temps été à la limite du top-10. L’Italien dépossède Fabio Quartararo de sa sixième position, et le Français se fait bientôt défier par Miguel Oliveira. Aleix Espargaro n’est pas loin et voit son rival pour le titre se faire chahuter.

Solide leader, Francesco Bagnaia n’a pas encore course gagnée, car Maverick Viñales est bien décidé à venir l’embêter. Le pilote Aprilia double Jack Miller puis fonce sur la Ducati officielle, tentant même un dépassement dans l’avant-dernier tour. Pecco repasse puis tient bon dans le dernier tour, pour aller chercher sa quatrième victoire de la saison. Maverick Viñales et Jack Miller montent à ses côtés sur un podium durement gagné.

Lancé sur un autre rythme en fin de manche, Enea Bastianini s’offre Jorge Martin, à qui il dispute la place de pilote d’usine en 2023, dans les derniers mètres de la course. Les deux hommes complètent un top-5 composé de cinq machines italiennes. Premier pilote équipé d’une machine venue d’un autre pays, Miguel Oliveira signe une très positive sixième place sur sa KTM. Bien mieux que son coéquipier Brad Binder, seulement 11ème.

En difficulté à l’approche du drapeau à damiers, Alex Rins termine septième devant Fabio Quartararo, qui a dû résister à Aleix Espargaro dans le dernier secteur. Le Français a semble-t-il été mis en délicatesse par son pneu arrière medium, alors que tous les pilotes devant lui ont utilisé le dur, sur un asphalte chauffé à plus de 40 degrés.

Meilleur rookie du jour, Marco Bezzeccho ferme la marche du top-10 et bat à nouveau son coéquipier Luca Marini (12ème). Takaaki Nakagami (13ème) finit meilleur pilote Honda devant Pol Espargaro (14ème), poleman l’an dernier. Franco Morbidelli (15ème) prend le dernier point de la course.

Le championnat :

Ayant terminé juste devant Aleix Espargaro, Fabio Quartararo porte son avance sur son dauphin de 21 à 22 points. Francesco Bagnaia profite de sa victoire pour revenir à 49 longueurs du leader. Troisième du classement général au départ, Johann Zarco perd deux places et se retrouve cinquième derrière Enea Bastianini.

Silverstone (GP de Grande-Bretagne) – Course MotoGP :

Championnat MotoGP après Silverstone (12/20) : 1. Fabio Quartararo 180 pts, 2. Aleix Espargaro 158 (-22), 3. Francesco Bagnaia 131 (-49), 4. Enea Bastianini 118 (-62), 5. Johann Zarco 114 (-66)… Classement complet à venir