Ducati n’avait jamais signé de pole position au Mans, mais ça, c’était avant. Non seulement la firme italienne a remporté la qualification du Grand Prix de France 2022, avec Francesco Bagnaia, mais elle réalise même un doublé grâce à Jack Miller. Premier français, Fabio Quartararo ouvrira la deuxième ligne au quatrième rang, avec Johann Zarco sixième à sa droite.

L’immense ferveur du public du circuit Bugatti n’aura pas suffit à porter les tricolores vers la pole position. Meilleur temps à l’issue des essais libres, Johann Zarco (6e) a fait moins bien en qualification, ce samedi après-midi, et son 1’30.863 lui permet tout juste de rentrer en deuxième ligne. Celle-ci sera ouverte par son compatriote Fabio Quartararo (4e), excellent dans les deux premiers secteurs, mais plus lents dans la dernière partie du circuit. Cela ne les retire en rien des candidats au podium, ce dimanche, mais il faudra pour cela venir à bout des trois hommes placés devant eux. Dont les deux Ducati de l’équipe officielle, stars du jour dans la Sarthe.

Descendu en 1’30.450, Francesco Bagnaia est le nouveau recordman du circuit Bugatti, deux semaines après avoir fait de même à celui de Jerez-Angel Nieto. Le vice-champion du monde confirme son excellente forme, comme celle de sa Desmosedici GP22. Laquelle occupera également le deuxième espace de la première ligne grâce à Jack Miller, vainqueur au Mans l’an passé. L’Australien a pris la roue de son coéquipier dans son dernier run, et la stratégie d’équipe s’est avérée plus que payante.

Tombé en quatrième séance d’essais libres une heure plus tôt, Aleix Espargaro (3e) a eu la réaction parfaite et complètera la première ligne, composée à 100 % de moto italienne. Enea Bastianini (5e) en met même une quatrième dans le top-5, et s’élancera donc entouré des tricolores Fabio Quartararo (4e) et Johann Zarco (6e).

Passé par le repêchage, Joan Mir (7e) s’en sort finalement bien et devance même de 34 millièmes son coéquipier Alex Rins (8e), dernier des huit hommes passés sous les 1’31. Jorge Martin (9e) sauve les meubles après avoir lui aussi disputé la Q1, mais est en retrait par rapport aux leaders, en rythme comme sur un tour rapide. Finir dans le top-10 et se rapprocher du top-5 devra être son objectif après deux résultats blancs consécutifs.

Toujours en difficulté sur sa nouvelle Honda, Marc Marquez n’a pu faire mieux que dixième. Une contre-performance, mais quand même le meilleur résultat du HRC puisqu’il bat Pol Espargaro (11e) et Takaaki Nakagami (12e), pointés à une seconde du poleman.

Le Mans (GP de France) – Q2 MotoGP :

Suite de la grille :
13. Marco Bezzecchi
14. Maverick Viñales
15. Luca Marini
16. Fabio di Giannantonio
17. Miguel Oliveira
18. Brad Binder
19. Franco Morbidelli
20. Andrea Dovizioso
21. Alex Marquez
22. Remy Gardner
23. Darryn Binder
24. Raul Fernandez