Pol Espargaro a réalisé le meilleur temps de la première séance du week-end, au Mans. Quatrième, le tricolore Fabio Quartararo est dans le rythme. Onze pilotes sont déjà à moins d’une seconde du record du circuit, ce qui promet un Grand Prix de France plus rapide que jamais.

Roulera-t-on pour la première fois à moto en 1’30 au circuit Bugatti du Mans ce week-end ? Les paris sont ouverts, et les probabilités élevées après la première séance d’essais libres du Grand Prix de France. Près de la moitié du plateau est déjà à moins d’une seconde du 1’31.185 de Johann Zarco, établi en 2018 et jamais battu depuis. Celui qui s’en est rapproché le plus, Pol Espargaro, n’est qu’à 586 millièmes.

En quête de bons résultats pour sécuriser son avenir en MotoGP, le pilote Honda s’est montré le plus rapide malgré une petite frayeur en cours de session. Il devance d’un dixième un Alex Rins motivé par le retrait de Suzuki, lui qui veut « prouver qu’ils ont tort ». Le vainqueur de la dernière course en date à Jerez, Francesco Bagnaia, complète le podium de la matinée à 13 millièmes de l’Espagnol.

Un temps leader, Fabio Quartararo prend signe finalement le 4e chrono mais s’est montré capable d’aligner les tours rapides. De bon augure vis-à-vis de son rythme de course, lui qui espère devenir le premier français à gagner en MotoGP au Mans ce dimanche. Son dauphin au championnat, Aleix Espargaro, ferme la marche du top-5, ce qui donne cinq constructeurs différents aux premiers rangs : Honda, Suzuki, Ducati, Yamaha et Aprilia. Manque à l’appel KTM, à qui la séance a coûté cher. Brad Binder, Raul Fernandez et Miguel Oliveira sont tous trois partis à la faute, et à deux reprises pour le Portugais.

Joan Mir (6e) complète le travail du Team Suzuki Ecstar, qui positionne ses deux représentants dans le top-10 provisoirement qualificatif pour la Q2. Le vainqueur du Grand Prix de France 2021, Jack Miller, est 7e mais à moins de 2 dixièmes de Pol Espargaro (!). La catégorie reine n’a jamais été aussi serrée au Mans.

Un peu plus en retrait que ces hommes, Johann Zarco (9e) a quand même passé la FP1 en première partie de classement, et fait office de premier pilote satellite. Une quatrième Ducati, celle de Luca Marini, complète le top-10. Takaaki Nakagaki (11e) n’y est pas pour 37 millièmes, Enea Bastianini (12e) de 90 après avoir tiré tout-droit dans les premiers tours. Seulement 13e, Marc Marquez n’est pourtant qu’à une demi-seconde.

Le Mans (GP de France) – FP1 MotoGP :

✪ GP-Inside n’existerait pas sans ses abonnés. Intégralité des articles, version sans pub, concours à chaque GP […] Soutenez notre travail pour seulement 2€/mois, abonnez-vous et vivez la saison 2022 au cœur du MotoGP !