Suzuki Motor Corporation a confirmé, à la veille du Grand Prix de France, son souhait de mettre un terme à son engagement en MotoGP à l’issue de la saison 2022. 

L’information avait filtré lundi 2 mai, en plein test de Jerez : le départ de Suzuki du championnat du monde MotoGP fin 2022. Cela ne faisait plus de doute dans le paddock, mais il manquait encore la confirmation officielle de la nouvelle. Celle-ci est tombée ce jeudi 12 mai, à l’aube du début du Grand Prix de France.

« Suzuki Motor Corporation discute avec la Dorna concernant la possibilité de mettre fin à sa participation en MotoGP à la fin de l’année 2022 », a annoncé le constructeur japonais. Son contrat est censé l’obliger à rester jusqu’en 2026, mais un accord – et une possible amende – pourrait permettre son départ plus tôt que prévu.

« Malheureusement, la situation économique actuelle et le besoin de concentrer ses efforts sur les grands changements auxquels le monde de l’Automobile fait face en ces temps, forcent Suzuki à réduire ses coûts et ses ressources humaines pour développer de nouvelles technologies », justifient les dirigeants dans le communiqué en question.

Le Team Suzuki Ecstar devrait donc disparaître fin 2022, au bout de huit saisons d’existence. Ses employés vont devoir trouver refuge ailleurs. De même que les pilotes Joan Mir et Alex Rins, qui négociaient la prolongation de leur contrat il y a encore une dizaine de jours.

✪ GP-Inside n’existerait pas sans ses abonnés. Intégralité des articles, version sans pub, concours à chaque GP […] Soutenez notre travail pour seulement 2€/mois, abonnez-vous et vivez la saison 2022 au cœur du MotoGP !