Fabio Quartararo a passé toute la saison à rouler sans penser aux points, sans le championnat à l’esprit. Mais cela va « un peu changer » ce week-end, au Grand Prix d’Émilie-Romagne.

75 points encore à prendre, 52 d’avance sur son dauphin Francesco Bagnaia : Fabio Quartararo est plus que jamais en position d’être sacré champion du monde MotoGP 2021. Une première balle de match s’offre à lui ce week-end, à Misano, pour le Grand Prix d’Émilie-Romagne. Il doit pour cela finir devant le pilote Ducati, ou derrière mais en lui cédant moins de 3 points.

La calculette, Fabio Quartararo ne l’a jamais vraiment eue en tête cette année. Excepté à Spielberg, quand il s’est mis à pleuvoir et que la course est devenue flag-to-flag, les autres épreuves ont été disputées avec le seul objectif de gagner, ou finir le plus haut possible. Parce que c’est comme ça qu’il aime rouler, et que cette attitude est celle qui lui a permis d’être où il est aujourd’hui.

Mais le Français prévient : cette façon d’être va légèrement changer. Sans dire qu’il sera nécessairement dans la gestion, il annonce que son esprit sera un peu plus tourné vers le championnat que les semaines précédentes. « Austin a été vraiment difficile mais récompensant. Cette deuxième place était bonne pour le championnat, en particulier parce que nous n’avons plus que trois Grands Prix à disputer. Pour cette dernière partie de la compétiiton, mon état d’esprit a un peu changé. »

« La dernière fois que nous étions à Misano, je roulais pour gagner et ne pensais pas du tout au championnat, rappelle celui qui a terminé deuxième du Grand Prix de Saint-Marin, le mois dernier. Bien sûr, je ferai toujours de mon mieux pour obtenir le meilleur résultat possible ce wee-end, parce que c’est ce que j’aime le plus, mais je vais essayer d’être intelligent à ce sujet. »