Pedro Acosta peut être sacré champion du monde Moto3 au prochain Grand Prix d’Émilie-Romagne, mais il n’y a qu’un seul scénario qui le permettrait.

Première saison en championnat du monde, premier titre ? Tel est le destin vers lequel se dirige Pedro Acosta, pilote espagnol de 17 ans, patron de la catégorie Moto3 depuis ses premiers Grands Prix. Vainqueur à cinq reprises, monté sur six podiums, dans les points quatorze fois sur quinze, il n’est plus très loin de prendre possession du trône. 2021 sera sa seule opportunité, car il grimpera ensuite en Moto2.

Le Grand Prix d’Émilie-Romagne, le week-end du 24 octobre, constituera sa première balle de match, mais ça s’annonce compliqué. Pedro Acosta, qui compte 30 points de plus que son dauphin Dennis Foggia, doit repartir de Misano avec 51 d’avance.

51, et non pas 50. Car en imaginant qu’ensuite, l’Espagnol chute et l’Italien remporte les deux courses restantes, il y aurait égalité. Or, Dennis Foggia en serait à 6 victoires, autant que Pedro Acosta s’il gagne à Misano. On regarderait alors les places de deuxième, au nombre de deux pour Dennis Foggia contre une pour Pedro Acosta. Et même en cas d’égalité à ce niveau-là, le départage suivant – au nombre de places de troisième – pencherait en faveur du pilote Leopard.

Bref, des « si… », suppositions et calculs, mais pour en arriver à une conclusion : Pedro Acosta doit bien repartir de Misano avec 51 points d’avance sur Dennis Foggia pour être titré au Grand Prix d’Émilie-Romagne. Et pour cela, une seule option : Pedro Acosta gagne, tandis que Dennis Foggia termine 12e ou moins bien.

Inutile d’aller plus loin et de regarder où en serait Sergio Garcia, toujours mathématiquement en lice mais forfait ce week-end. Car en cas de victoire de Pedro Acosta, il aura aussi plus de points d’avance sur l’Espagnol que de points à prendre.

Championat Moto3 après le GP des Amériques :

1. Pedro Acosta – 218 pts
2. Dennis Foggia – 188 (-30)
3. Sergio Garcia – 168 (-50)
4. Romano Fenati – 138 (-80)
5. Jaume Masia – 135 (-83)
6. Darryn Binder – 123 (-95)
7. Niccolo Antonelli – 119 (-99)
8. Izan Guevara – 101 (-117)
9. Ayumu Sasaki – 96 (-122)
10. Andrea Migno – 90 (-128)
11. Deniz Öncü – 84 (-134)
12. John McPhee – 72 (-146)
13. Jeremy Alcoba – 70 (-148)
14. Tatsuki Suzuki – 69 (-149)
15. Kaito Toba – 64 (-154)
16. Gabriel Rodrigo – 60 (-158)
17. Filip Salac – 46 (-172)
18. Ryusei Yamanaka – 42 (-176)
19. Stefano Nepa – 42 (-176)
20. Xavier Artigas – 32 (-186)
21. Riccardo Rossi – 29 (-189)
22. Carlos Tatay – 28 (-190)
23. Jason Dupasquier – 27 (-191)
24. Adrian Fernandez – 20 (-198)
25. Yuki Kunii – 15 (-203)
26. Max Kofler – 10 (-208)
27. Elia Bartolini – 7 (-211)
28. Syarifuddin Azman – 3 (-215)
29. Andi Farid Izdihar – 3 (-215)
30. Daniel Holgado – 1 (-217)