La presse sportive n’est pas parvenue à départager Bob Jungels et Dylan Pereira, élus sportifs de l’année alors que le binôme Ni Xia Lian - Sarah De Nutte a été plébiscité chez les dames.

Le gala de sportspress.lu a retrouvé sa formule gagnante au Casino de Mondorf. Après une année blanche suivie d’une édition virtuelle, des centaines de passionnés se sont retrouvés pour découvrir des nouveautés qui ont pimenté la soirée de ce jeudi.

A commencer par un résultat très peu conventionnel. Décerné pour la première fois en 1954 à Charly Gaul, le prix du meilleur sportif a sacré deux athlètes. Une grande première dans l’histoire de cette élection. Bob Jungels et Dylan Pereira ont, en effet, franchi la ligne sans que la photo finish ne puisse les départager.

RTL

Avec 370 votes pour chacun, ils laissent la concurrence très loin et montent donc sur la première marche ensemble. Le cycliste est revenu au premier plan après avoir mangé son pain noir ces dernières années. Opéré, le rouleur a retrouvé ses sensations au fil de la saison comme en témoignent sa sixième place finale au Tour de Suisse et surtout son coup de maître sur les routes du Tour de France. Au terme de l’une de ces échappées qui contribuent à écrire la légende de la Grande Boucle, il s’est adjugé en solitaire la neuvième étape à Châtel. Un exploit majuscule pour sa dernière année de contrat chez AG2R.

Dylan Pereira s’est lui distingué sur les circuits européens en remportant la Porsche Supercup. Le pilote du Team BWT Lechner Racing s’est montré très régulier tout au long de la saison, compilant trois victoires et quatre podiums qui l’ont conduit au titre. L’athlète Charles Grethen, spécialiste du 1.500m et sacré l’année dernière, a complété le podium.

LES PALMES POUR HOLTZ ET SA SÉLECTION

Chez les dames, l’affaire était pliée une fois entérinée dans cette catégorie la présence du double composé des pongistes Ni Xia Lian et Sarah De Nutte. Leur médaille de bronze décrochée aux Championnats du monde d’Atlanta à la fin de l’année 2021 restera gravée à jamais dans les annales du sport grand-ducal. Leur troisième place aux Championnats d’Europe de Munich cette année est venue valider une certaine complicité.

RTL

Avec 537 voix, elles comptent bien plus du double de suffrages que leur dauphine, Jenny Warling. Sacrée en 2014, dauphine l’année suivante et en 2019, la karatéka s’empare une nouvelle fois de l’argent alors que Christine Majerus, qui détient le record de trophées à égalité avec la pongiste Jeanny Dom (7), prend de la troisième place comme il y a 10 et 11 ans. La cycliste n’a pas connu la même réussite que les saisons précédentes.

Les classements des meilleures équipes et des meilleurs entraîneurs vont de pair. La sélection masculine de football a remporté la palme pour la 14e fois et Luc Holtz a conservé son titre de meilleur coach. L’équipe de la FLF reste sur une année convaincante avec une Ligue des Nations aboutie.

La sélection nationale dames de tennis de table a presque tenu tête aux footballeurs mais accuse 59 points de retard sur la ligne d’arrivée après son brillant parcours aux Championnats du monde en Chine. Tommy Danielsson est le dauphin de Luc Holtz chez les coaches. Dan Santos complète ce podium tout comme sa sélection féminine dont les progrès constants sont récompensés par cette troisième place.