Cinq clubs sont attendus aux premières loges, l’un ou l’autre en zone de transit et tous les autres tenteront d’éviter la nasse.

Dix points séparaient le huitième du neuvième à l’issue du dernier championnat. Cette fracture pourrait bien prendre un aspect encore plus net cette saison.

En haut de l’affiche, trois clubs revendiquent des ambitions déclarées. Hesperange en tête. Le club de Flavio Becca en a marre de ramasser les miettes et veut briser la monotonie installée par Dudelange et le Fola qui se partagent les 11 derniers titres nationaux.

Le Swift s’est doté d’un noyau XXL pour performer et Becca a rappelé Pascal Carzaniga pour diriger cette armada. Il reste à faire vivre ce groupe à l’intérieur duquel plusieurs joueurs vont rapidement se retrouver à l’étroit.

Dudelange fanfaronne moins. Peut-être parce qu’il n’a pas le temps. Sa razzia des dernières saisons le place automatiquement dans le rôle de favori mais plusieurs dossiers l’occupent. Le remplacement de plusieurs piliers partis voir ailleurs et la capacité d’être compétitif sur plusieurs fronts tant que la scène européenne égayera ses milieux de semaine.

Le Racing n’a plus ce problème à régler. Le troisième larron candidat aux premières loges s’est pris les pieds dans le tapis continental mais cette sortie de route de doit pas venir ruiner une préparation aux petits oignons avec des sparring-partners de qualité et un recrutement équilibré. Il est grand temps pour le club de la capitale d’être à la hauteur de ses ambitions. Aucune excuse ne pourra justifier une rentrée dans le rang.

Toujours aussi discret, Differdange tentera d’être aussi efficace que la saison dernière. Dauphin du F91, le FCD03 a lui aussi raté son rendez-vous avec l’Europe. Le maintien de la plupart des cadres a facilité le travail de Pedro Resende qui disposera, en la personne de Guillaume Trani, d’un atout supplémentaire dans sa manche.

NIEDERKORN EN TROUBLE-FÊTE

Le voisin de Niederkorn a hâte de faire oublier les derniers mois qui lui ont coûté cher. L’arrivée de Jeff Strasser doit redonner du souffle à un groupe orphelin de Lamine Ba derrière. C’est peut-être quand on les attend le moins que les Jaune et Noir seront les plus dangereux. Premiers éléments de réponse après deux journées, lorsque Hesperange et Dudelange seront dans leur rétroviseur.

Derrière ce quintette, il faut faire preuve d’imagination. Strassen, habitué à un rôle de poil à gratter, a conservé la plupart de ses piliers et a ramené l’expérience de Tom Schnell. C’est le seul arbitre crédible avec peut-être l’Union Titus Pétange si les blessures épargnent un cadre qui ne s’étire pas à l’infini. Les deux clubs emblématiques d’Esch-sur-Alzette sont attendus au-dessus de la ligne de flottaison mais pas beaucoup plus haut non plus. Le Fola et la Jeunesse ont perdu une dizaine de titulaires potentiels et devront se réinventer pour exister.

Les sept autres clubs auront pour mission d’éviter la culbute en Promotion d’Honneur et si possible de rester le plus éloigné possible des places de barragiste. Wiltz et Mondercange semblent les mieux armés pour conduire cette opération commando. Mais rares sont les championnats sans surprise…