La folle course pour éviter les barrages pourrait connaître un virage décisif si Wiltz perd à Niederkorn ce dimanche.

Même l’euphorie d’une qualification pour la finale de la Coupe de Luxembourg n’a pas fait perdre le Nord à Dudelange en championnat. «Mathématiquement ce n’est pas fait donc on va rester prudent», souriait le défenseur Jules Diouf. Avec ses trois points d’avance, ses quinze buts de différence en sa faveur et un calendrier qui lui offre l’opportunité de soigner ses statistiques contre la lanterne rouge hammoise ce dimanche, l’alignement des planètes est tel que la question est davantage de savoir quand le F91 va sabrer le champagne? Peut-être dans quelques heures si le Fola ne digère pas l’immense déception engendrée par ce match de légende perdu en semaine. Les Eschois auront l’occasion d’échanger à ce sujet avec les Pétangeois battus eux aussi sur le fil par le Racing. Un match aux enjeux divers. Le championnat est désormais le seul échappatoire pour que le Fola renouvelle son bail européen. Il lui faut sécuriser sa deuxième place, voire se contenter de la troisième. Avec quatre points d’avance sur Hesperange, quatrième, la marge de manœuvre est appréciable pour le club doyen. L’Union Titus Pétange a, lui, sans doute encore besoin d’un point pour éviter les barrages.

Le troisième larron actuellement qualifié pour la Conference League est Differdange. Sans faire de bruit, Pedro Resende mène sa barque avec sagesse. Le déplacement à Ettelbruck, lui aussi en quête d’unités pour éviter un match couperet, a tout d’un piège. Les buteurs Buch et Cabral ont les clefs pour faire sauter le verrou nordiste.

Hesperange ne perdra pas une miette de ce duel. Lui qui accuse le coup après sa défaite à Dudelange a mis sa qualification européenne en danger. Le déplacement chez une équipe d’Hostert déjà tournée vers le barrage vient à point nommé pour remettre un coup de pression avant la dernière journée.

La dernière équipe capable de finir sur le podium n’envoie pas de bons signaux. Niederkorn traîne sa peine en cette fin de championnat, rongée par le spleen de la spirale négative. Le grand ménage est annoncé dans quelques semaines. En attendant, il faut sauver ce qui peut encore l’être car Strassen ne se fera pas prier pour gagner un rang si l’opportunité se présente. Qu’importe si le gain de cette place est anecdotique.

Le Progrès va devoir serrer les dents face à une équipe de Wiltz motivée comme jamais. Le six sur six a remis les Nordistes dans le jeu du maintien et une victoire ce dimanche leur offrirait à coup sûr un nouveau statut. Celui d’équipe sauvée.

Car devant lui, avec deux points de plus mais une moins bonne différence de buts, Mondorf et Rosport s’affrontent. Une balle de match s’offre aux deux équipes et l’avantage est mondorfois au regard de la forme de ces dernières semaines.

Le match entre la Jeunesse et Rodange ne présente plus guère d’intérêt. Le club de la Chiers accompagnera le RM Hamm Benfica la saison prochaine en Promotion d’Honneur alors que les Bianconeri, en proie à des problèmes financiers récurrents, tentent de se projeter vers un avenir meilleur.

Le Racing, lui, recevra Strassen avec pour seule perspective une finale de Coupe de Luxembourg à préparer. Au contraire du Fola, cette compétition reste la seule issue pour que le club de la capitale composte un nouveau billet européen.

Les équipes qui tournent autour de la quatrième place comme Differdange et Hesperange ne souhaitent désormais plus qu’une chose: que Dudelange réalise le doublé pour que le championnat offre un accès supplémentaire à la Conference League.