Les Grenats ont remporté leur deuxième victoire de la saison à Nice, sérieux client de Ligue 1, samedi soir lors de la 15e journée (0-1). Ils restent derniers mais recollent aux équipes devant eux.

Belle performance des Grenats lors de cette 15e journée: l'OGC Nice avait l'occasion de creuser l'écart sur ses concurrents pour le podium de L1 mais l'équipe de Christophe Galtier, peu inspirée, est tombée de haut à domicile devant de courageux Messins, victorieux sur un but de Fabien Centonze (31e).

"En préparant le match, on s'était dit qu'on pouvait faire un bon résultat. La première mi-temps nous a donné raison, a réagi Frédéric Antonetti, l'entraîneur de Metz. En seconde, nous avons un peu reculé même si nous avons eu quelques ballons. Nice a alors poussé aussi. Je salue l'état d'esprit et la détermination des joueurs. Une défense solide et un gardien de but qui a fait l'arrêt qu'il fallait (tête de Delort 45e, ndlr). Il faut savoir se sortir les tripes pour gagner. Les joueurs étaient heureux dans le vestiaire. Le maintien est une affaire de longue haleine. L'équipe au complet peut tenir la route. Une victoire, c'est bien, mais il faut enchaîner".

RTL

L'attaquant de Nice Andy Delort (d) échoue face au gardien de Metz Alexandre Oukidja (g), le 27 novembre 2021 à Nice / © AFP

Le Gym (2e, 26 pts) se retrouve désormais sous la menace de Rennes (3e, 25 pts) ou de Marseille (5e, 23 pts), qui jouent dimanche, respectivement contre Lorient et Troyes. Et concéder une deuxième défaite à domicile d'affilée n'était sans doute pas prévu avant d'aller défier l'ogre PSG, intouchable leader de L1, mercredi prochain au Parc des Princes.

"On a pris la mauvaise habitude de mal commencer les matches et de quand même les gagner... On pense que ça va toujours se passer comme ça et le foot te punit", a pesté le défenseur et capitaine niçois Dante au micro de Canal+ Décalé.

Tout le mérite en revient à Metz (20e, 12 pts), compact et solidaire, qui s'offre un peu d'air en revenant provisoirement à hauteur de l'avant-dernier, Saint-Etienne, et à un point du premier non-relégable. C'est seulement la deuxième victoire messine cette saison, la première depuis un succès à Brest fin septembre (2-1)...

Devant son public, Nice a connu mille difficultés à s'approcher de la cage messine, manquant de vitesse et de justesse dans une rencontre heurtée et hachée par les fautes.

RTL

Le Messin Fabien Centonze (d) vient de marquer sur le terrain de Nice, le 27 novembre 2021 / © AFP

Et à trop ronronner loin de la cage adverse, les Aiglons se sont fait surprendre: le latéral messin Fabien Centonze, s'échappant côté droit, a lancé dans l'espace Nicolas de Préville, qui a centré à ras de terre pour Centonze, buteur d'un plat du pied (31e).

Après quoi, les Messins ont su faire le dos rond face à des Niçois trop maladroits dans le dernier geste. "Gagner ce soir chez le deuxième, ça peut être un déclic pour nous", a savouré Centonze.