Le Luxembourg a affronté la République Tchèque au Stade de Luxembourg samedi soir. Une rencontre qui a vu les Tchèques l'emporter (12-39).

Après avoir subi une lourde défaite en Suède (51-5), il s'agissait de se refaire les griffes pour les Lions Rouges qui affrontaient ce samedi la puissante République Tchèque.

Les hommes de Benedetti ont très vite montré de quoi ils étaient capables en subtilisant le ballon aux Tchèques qui étaient partis à l'offensive dès les premiers instants de la rencontre. Après avoir essayé à plusieurs reprises de percer les rangs adverses, les Luxembourgeois ont tenté leur chance sur pénalité. Derrière le ballon, l'inévitable William Browne qui n'a pas tremblé au moment de frapper.

L'INÉVITABLE WILLIAM BROWNE

Les premiers points de cette rencontre sont venus du pied du demi d'ouverture luxembourgeois (3-0) qui a à nouveau tenté sa chance trois minutes plus tard, sans succès. Inspiré, il a ensuite profité d'une récupération luxembourgeoise aux abords de la ligne tchèque pour se lancer en profondeur d'un petit coup de pied bien placé. Si Sheldon Fortuin n'était pas intervenu ça aurait pu être l'essai de la soirée.

RTL

© Roland Miny/ RTL Luxembourg

Après avoir campé dans le camp tchèque pendant près de 20 minutes, les Luxembourgeois ont fini par perdre du terrain. C'était maintenant au tour des visiteurs d'imposer leur rythme. Les Tchèques ont dominé les rucks et les mêlées mettant les Lions Rouges dos au mur. Puis l'inévitable arriva: poussé par ses coéquipiers, Radek Novotny a réussi à aplatir le ballon dans la zone luxembourgeoise. Un premier essai tout en puissance transformé par Martin Cimprich qui a donné l'avantage aux hommes de Miroslav Merecec (3-7,33e).

Mais les Lions Rouges n'avaient pas dit leur dernier mot. Après avoir souffert pendant un quart d'heure, les Luxembourgeois ont à nouveau pu compter sur leur demi d'ouverture. William Browne a transformé une pénalité dans un angle très serré afin de redonner espoir aux siens à quelques minutes de la pause (6-7, 37e).

UNE INTERCEPTION DÉCISIVE

Au retour des vestiaires, il n'a fallu que deux minutes à William Browne pour récidiver. Le numéro 10 a tenté sa chance d'une quarantaine de mètres et n'a pas déçu (9-7, 42e). Décidément très en forme, le Luxembourgeois a remis ça 11 minutes plus tard (12-7, 53e). Mais la joie des locaux a été de courte durée. Inspiré par le coup de pied de Browne, Ciprich a envoyé le ballon entre les poteaux trois minutes plus tard (12-10, 56e).

RTL

© Roland Miny/ RTL Luxembourg

Et alors que les Lions Rouges gagnaient du terrain, une passe interceptée à la 63e minute de jeu a permis à Hrebacka de s'échapper et d'aller aplatir le ballon entre les poteaux luxembourgeois. Un essai très facilement transformé par Ciprich (12-17, 63e) qui a changé la dynamique du match.

Après une heure de jeu très prometteuse, le Luxembourg s'est littéralement écroulé. Albert Aaron Fronek a profité d'un moment de flottement dans la défense luxembourgeoise pour mettre son premier essai de la rencontre. Un premier essai qui allait très vite être suivi d'un deuxième. En l'espace de six minutes, l'ailier tchèque a marqué dix points et a permis à Ciprich d'en ajouter quatre de plus (12-31, 69e).

Manifestement sonnés, les hommes de Benedetti ont craqué une nouvelle fois dans les derniers instants de la rencontre. Cette fois-ci, c'est Jan Cohout, un remplaçant tchèque qui a inscrit son nom sur le tableau d'affichage (12-39, 79e). Un score qui ne reflète malheureusement pas les efforts luxembourgeois ce samedi soir.

Ce résultat signifie que le Luxembourg reste dernier de son groupe dans la Conférence 1 Nord.