La FIA a retenu quatre pilotes luxembourgeois pour la prochaine étape de son programme de détection dont le but est de former le prochain Sébastien Loeb, en championnat du monde de rallye.

Une trentaine de pilotes en herbe ont répondu à l'appel de la FIA et de l'ACL, lors des trois jours de l'International Motor Show, à LuxExpo. Pour rappel, il s'agissait de signer le meilleur chrono sur une spéciale du jeu vidéo WRC 9 au volant d'un simulateur. Parmi tous ces candidats luxembourgeois, quatre (dont une femme) se sont qualifiés pour la prochaine étape du programme "Rally Star".

Revoir notre reportage vidéo: Qui veut devenir la nouvelle star du rallye mondial ?

Il s'agit de Bob Shanen (meilleur temps 4:38.389), Nik Schiffmann (4:39.256), Bob Hilger (4:43.460) et Aida Martins, classée 24e du général mais meilleure pilote féminine luxembourgeoise du challenge (6:23.631). Une femme a fait mieux mais elle est allemande: Chantal Linden (5:48.167), qui a tout de même été invitée à participer à la prochaine étape de ce programme qui s'échelonne sur 5 ans. Cette finale continentale aura lieu en janvier prochain, en Allemagne, dans de vrais engins cette fois, des cross-cars.

Les vainqueurs de chaque finale continentale intégreront l'équipe "FIA Rally Star" pour une saison d'entraînement qui débutera en 2023. Les meilleurs disputeront deux saisons dans la catégorie WRC Junior, en 2024 et 2025, au volant d'une Ford Fiesta de l'équipe M-Sport. Celui, ou celle, qui arrivera à décrocher le titre, pourra enfin participer à la saison 2026 en WRC2, la "deuxième division" des championnats du monde, la catégorie reine étant bien sûr, le WRC où s'affrontent les cadors de la discipline.