Le FC Metz a sombré en Alsace face à Strasbourg, vendredi soir, lors de la 6e journée de Ligue 1 (3-0). La première victoire se fait toujours attendre.

C'est un véritable naufrage auquel on a assisté vendredi soir de la part des Grenats, dépassés par les Strasbourgeois dans un derby de l'est chaud bouillant au stade de la Meinau. La soirée a vite dérapé: dès la 5e minute, Oukidja est sorti de ses buts côté gauche pour stopper un Liénard malin, qui a laissé traîner ses pieds pour chercher la faute. L'ancien portier de Strasbourg, à Metz depuis trois saisons, est tombé dans le piège et Ajorque ne s'est pas fait prier pour convertir le penalty qui s'en est suivi, d'un plat du pied côté droit (1-0).

Pris à la gorge, le FC Metz pouvait craindre également le réveil de son ex: Habib Diallo, transféré il y a un peu plus d'un an et pas vraiment en réussite depuis le début de la saison. Malheureusement pour les hommes de Frédéric Antonetti, l'international sénégalais a choisi ce derby de l'est et ses retrouvailles avec son ancien club pour briller.

Bien servi par Nyamsi, Diallo s'est joué de Bronn dans la surface en cherchant son pied droit, avant de tirer à ras de terre pour tromper Oukidja (2-0, 26e). Puis moins d'un quart d'heure plus tard, l'attaquant, toujours au duel avec Bronn, est parvenu à prendre le dessus avant de glisser le ballon hors de portée d'Oukidja (3-0, 40e).

Une première période cauchemardesque pour des Messins étouffés, incapables de s'exprimer. En deuxième période, après un triple changement effectué par Antonetti (Pajot, Maiga, Niane sortis au profit de Traoré, Tchimbembe et Gueye), les choses se sont légèrement améliorées... même s'il y a eu pas mal de déchets au milieu de terrain, des deux côtés.

On retiendra notamment la tête sur corner de Bronn, sortie parfaitement par Sels (77e) et surtout le poteau trouvé par Kouyaté, lequel est parvenu à résister au retour des défenseurs strasbourgeois pour frapper en déséquilibre (81e).

La dernière frayeur a surgi du pied gauche de Liénard, qui n'était vraiment pas loin de cadrer son coup-franc à 5 minutes de la fin de la rencontre.

"C'est vrai que ça a été un calvaire, ce match, a concédé Warren Tchimbembe, au micro d'Amazon Prime Vidéo. On a fait une très mauvaise entame. Quand on concède un but d'entrée, c'est dur de rester dans le match. Cela va être difficile pour la suite, mais ça ne va pas nous décourager non plus. Je pense que cette défaite va nous servir."

Rien n'a souri aux Grenats vendredi soir en Alsace et la situation se complique. Plongé dans les bas-fond de la Ligue 1, les Messins cherchent toujours à remporter leur premier match cette saison. Et la mission s'annonce plus que difficile mercredi prochain, puisque c'est le PSG qui se rendra à Saint-Symphorien...