La Fédération luxembourgeoise de football avait organisé mercredi soir un premier match entre deux équipes de jeunes dans le nouveau stade de football et de rugby.

Le 1er septembre, l'équipe nationale de football jouera son premier match dans un Stade de Luxembourg flambant neuf. Mercredi, un match test a opposé deux équipes de jeunes du Centre de formation. Le déroulement de la rencontre a été soigneusement contrôlé. Le premier bilan est plutôt positif.

1.158 spectateurs, qui avaient été invités par la FLF, la Fédération luxembourgeoise de football, ont eu la chance de voir le stade pour la première fois de l'intérieur. Le bilan définitif du test pourra seulement être tiré dans les prochains jours. L'un ou l'autre point devra certainement encore être amélioré. Malgré les conditions météorologiques déplorables, le président de la FLF, Paul Philipp, était satisfait, tout en sachant que le 1er septembre est proche:

"Maintenant il va y avoir le congé collectif. C'est pourquoi il était important que nous puissions jouer ce soir. Quand nous avons vu comme il pleuvait des cordes, nous avons craint un moment que ce ne soit pas possible."

Après pratiquement 24 heures de pluie continue, Paul Philipp était heureux que le gazon hybride soit parfait:

"Le gazon a passé le test. Quand on voit ce qui est tombé ces derniers jours, il faut dire que le drainage est parfait. Les jeunes ont pu jouer un beau football pendant une heure. Même si ce n'était pas la raison principale. Aujourd'hui, tout ce qui était autour a compté."

Paul Philipp a déjà obtenu un bref retour des représentants de l'UEFA mercredi soir:

"Pour eux, c'était ce à quoi ils s'attendaient. C'était compréhensible car ils ont toujours été impliqués au cours des deux ou trois dernières années."

Selon Paul Philipp, il y a toutefois eu un bémol: "Il n'a pas été si simple d'approcher avec les voitures à cause des conditions météo. Il faudra un peu plus de discipline, que les gens ne puissent pas ainsi aller d'un endroit à l'autre. Aujourd'hui, c'était une fête et c'était voulu que les gens puissent faire un tour."