La fin du match face à la Norvège a été cruelle pour le Luxembourg, puni par Haaland dans les ultimes minutes, ce mercredi soir.

A trois mois de son retour à la compétition, c'est-à-dire les qualifications pour la coupe du monde 2022 qui réservent au Luxembourg deux confrontations en septembre face à l'Azerbaïdjan et la Serbie, la sélection de Luc Holtz a pu se frotter à la Norvège d'Erling Haaland, le géant du Borussia Dortmund, ce mercredi soir en match amical. L'attaquant n'a pas vraiment brillé sur le terrain de La Rosaleda à Malaga... en dehors d'un face-à-face avec Moris dans les arrêts de jeu, qu'il a remporté alors que le Luxembourg pensait pouvoir tenir tête à la 42e nation mondiale. Dur à encaisser, même en match amical...

Déi bescht Zeenen aus der 1. Hallschent.
No 45 Minutten ass et ouni Goler an d'Paus gaangen.

C'est plutôt le Luxembourg, d'une courte tête, qui s'est distingué lors d'un premier quart d'heure plutôt fadasse: un ballon piqué dans la surface norvégienne de Sinani pour Gerson Rodrigues, lequel a néanmoins totalement dévissé sa frappe (10e). Dans ce collectif luxembourgeois plombé par les absences (dont celle de Chanot, encore à Los Angeles samedi dernier), Rodrigues a, comme souvent ces derniers temps, enfilé le costume d'homme à tout faire. L'attaquant, moins présent en seconde période, a souvent décroché pour lancer les offensives et prêter main forte au milieu de terrain.

Certes, Christopher Martins a donné quelques sueurs froides à ses partenaires quand, à la 24e, il a eu du mal de ressortir proprement le ballon, mais la frappe norvégienne a été sans danger pour Moris. Et le grand Haaland dans tout ça? Absent... pour le moment. C'est Odegaard, auteur d'une saison moyenne à Arsenal, qui a tenté d'allumer la mèche  sur coup-franc, mais celui-ci n'a trouvé personne dans la surface luxembourgeoise (31e). Le centre de Sinani a, lui, été plus dangereux mais Olivier Thill n'a pu suffisamment entrer dans le ballon de la tête (35e).

HAALAND DOUCHE LES ESPOIRS LUXEMBOURGEOIS

Den 1:0 fir Norwegen duerch den Haaland.
An der Nospillzäit ass Norwegen nach de Gol zur Féierung gelongen.

En seconde période, le Luxembourg, concentré et concerné jusque-là, a peu à peu courbé l'échine face à des Norvégiens plus volontaires, à défaut d'être véritablement brillants. Sorloth a bien tenté un pointu pour prendre à défaut la défense luxembourgeoise (51e). Surtout, le grand Haaland s'est enfin réveillé une première fois à la 55e quand il a repris, de la tête, le très bon centre de Meling: Moris était néanmoins sur la trajectoire.

Bien plus en difficulté, l'équipe de Luc Holtz s'en remettait alors au seul Sinani, dont la frappe croisée n'était pas suffisamment précise pour inquiéter Hansen (65e). Solide, la formation luxembourgeoise devait encore tenir 6 minutes, dans les arrêts de jeu, pour enregistrer un nul de prestige. Mais elle a craqué. Sur une erreur au milieu de terrain, Thorstvedt récupérait le ballon et lançait de suite Haaland à la limite du hors-jeu. Face à Moris, l'attaquant de Dortmund n'a pas laissé passer l'occasion de briller, juste une fois... (1-0, 90e+2). Frustrant.

Dimanche, le Luxembourg tentera de poser d'autres problèmes à l'Ecosse, dans le cadre d'un nouveau match amical.

Déi bescht Zeenen aus der 2. Hallschent.
Duerch e spéide Gol vum Haaland konnt Norwegen de Match am zweeten Duerchgang nach fir sech entscheeden.