Battu par Lyon ce dimanche soir lors de la 13e journée (1-3), le FC Metz est à l'arrêt en Ligue 1. Il concède ainsi sa deuxième défaite de suite.

L'espoir des Grenats n'aura tenu guère plus d'un gros quart d'heure, ce dimanche soir face à Lyon, dans l'ultime rencontre de la 13e journée de Ligue 1. Dix-sept minutes exactement et une grosse frappe de Depay à l'entrée de la surface sur laquelle Oukidja n'a rien pu faire (0-1).

L'histoire de ce match aurait pu être plus attrayante... si Boulaya n'avait pas buté sur Lopes sur un penalty sifflé dès la 7e minute, après une faute de Marcelo sur Nguette dans la surface lyonnaise. Mais cette histoire a, finalement, laissé peu de place au suspense dans la mesure où Metz a passé son temps à courir après un score qui n'a cessé de croître.

Avant cela, Aouar a déjà été proche d'inscrire le deuxième but adverse à la 21e: servi par Depay, il a tenté une reprise de volée qui n'est pas passée loin de la transversale mosellane. Côté messin, on a retenu le très bon centre de Centonze à destination de Boulaya, mais Marcelo a joué les pompiers de service pour éviter une égalisation qui aurait été, avouons-le, assez inespérée. A la pause, l'écart était encore mince mais les choses ont vite évolué ensuite.

TOKO EKAMBI ENFONCE LE CLOU

A peine sorti des vestiaires, Toko Ekambi a fait le break à l'issue d'une bonne séquence adverse lancée par une talonnade de Depay. Celle-ci a profité à Kadewere puis Aouar, lequel a dévié le ballon de la tête pour l'attaquant lyonnais. Toko Ekambi a alors ajusté une frappe puissante sous la transversale à nouveau imparable (0-2, 47e).

Etouffés, les Messins ont tenté de réagir et de poser le pied sur le ballon, mais la machine lyonnaise était difficile à maitriser. Moins d'un quart d'heure après le deuxième but, Toko Ekambi, encore lui, a été bien lancé par Paqueta. Résultat, l'attaquant a trompé Oukidja d'un plat du pied et Metz avait définitivement la tête dans le sac (0-3, 60e).

Enfin, pas tout à fait car Boulaya a rattrapé son coup manqué du début de match, à un quart d'heure du coup de sifflet final. Bien servi en retrait par Nguette, auteur d'un joli numéro sur le côté droit, le milieu algérien du FC Metz a repris le ballon sans contrôle pour tromper Lopes (1-3, 75e).

De quoi alléger une addition que Toko Ekambi aurait bien voulu corser un peu plus, mais sa nouvelle frappe de 25 mètres est allée s'écraser sur la transversale d'Oukidja, trop avancé (80e).

Après s'être incliné face à Brest la semaine dernière, les Grenats rentrent donc dans le rang en Ligue 1 à une semaine du derby face à Strasbourg.