Le club phare de la Grande Région a repris l'entraînement cette semaine après une coupure sans précédent. État des lieux en vidéo du plus luxembourgeois des clubs français...

Lorsqu'on arrive pour la première fois dans le nouveau centre d'entraînement du FC Metz, on pourrait croire qu'on visite un centre de l'armée classé "secret défense". Contrôle à l'entrée, interdiction d'accès à de nombreuses zones... Le cocktail crise sanitaire / préservation des joueurs rend le travail journalistique un peu plus compliqué. Il faut dire que le site est une ancienne base aérienne militaire, ce qui renforce certainement ce sentiment un rien oppressant.

C'est malgré tout un Philippe Gaillot tout sourire qui a accueilli l'équipe de RTL 5minutes, défenseur historique des grenats — un grand journaliste français disait à son propos: "Tant que t'as pas passé Gaillot, t'es pas un joueur de D1" —, devenu directeur général adjoint. Pas d'amertume donc malgré ce chômage technique longue durée. "On se rend compte que d'autres championnats ont pu reprendre, déclare l'ancien joueur, dans des conditions qui n'ont pas trop mal fonctionné. Est-ce que ça aurait été une bonne solution en France et surtout dans notre région où on a été très impactés? Je ne suis pas sûr. À notre niveau, même si ça va mieux, on sent qu'il faut rester vigilants."

"UN LIEN FORT AVEC LE LUXEMBOURG"

Le FC Metz a une relation étroite avec son voisin luxembourgeois. Déjà par sa localisation, à moins d'une heure du Grand-Duché. Ensuite par sa coopération avec le tissu économique luxembourgeois, le club ayant plusieurs partenaires dans le pays voisin. Enfin par une dimension sportive incontestable, tant les joueurs luxembourgeois ont marqué l'histoire du club. Par exemple, le meilleur buteur de l'histoire des grenats est un Luxembourgeois. Nico Braun a inscrit la bagatelle de 107 buts pendant son passage au FC Metz entre 1973 et 1978. "Pour nous, poursuit Philippe Gaillot, le Luxembourg a toujours été extrêmement important. On a toujours de grosses entreprises partenaires. Il y a désormais un fan club et bien sûr, sur le plan sportif, beaucoup de très bons joueurs ont porté le maillot grenat. Récemment encore, Nico Braun est venu nous rendre visite, et je peux vous dire que quand il vient, c'est une légende du club qu'on accueille!"

Vincent Thil / © F.C. Metz

À l'aube de cette nouvelle saison, le club dispose de deux joueurs du Grand-Duché dans son effectif, tous deux dans un esprit sans doute un peu revanchard puisque prêtés la saison passée. Mais Laurent Jans et Vincent Thil sont à ce jour deux prétendants sérieux à un poste de titulaire dans l'équipe qui a terminé à la 15e place du classement la saison passée. "J'ai profité du confinement pour voir les matchs des joueurs prêtés, nous a confié Vincent Hognon, l'entraîneur. Vincent Thil est avec nous pour la reprise. (Laurent Jans est encore avec le club allemand de Paderborn, NDLR). Il s'agit d'un joueur très jeune qui a besoin de jouer pour s'épanouir. Les kinés m'ont dit qu'il s'était étoffé sur le plan musculaire. Peut-être qu'on a trop attendu de lui à un moment."
Souhaitons à Vincent Thil la même carrière que l'international bosnien Miralem Pjanić, qui possède également la nationalité luxembourgeoise, devenu pro au FC Metz en 2006 et qui vient de signer avec le mythique FC Barcelone.

UNE ÉQUIPE BIEN ARMÉE POUR LA SAISON PROCHAINE

Ce jeudi, le club a passé avec succès son audition devant la DNCG (Direction Nationale du Contrôle de Gestion). Au terme de celle-ci, l’organisme a émis un avis favorable au vu du prochain exercice dans l'élite du football français. De quoi conforter le président, Bernard Serin, alors que sportivement le club vient d'annoncer le recrutement du Cap-verdien Vagner Dias Gonçalves qui s'est fait remarquer chez le voisin nancéien ces deux dernières saisons, prêté par l'AS Saint-Étienne.

Vagner Dias Gonçalves / © F.C. Metz

La série de matches amicaux de préparation du FC Metz démarrera le vendredi 17 juillet contre l'équipe belge de Seraing.