La championne luxembourgeoise a franchi la ligne d'arrivée avec un retard de 3 minutes et 38 secondes. Trois Néerlandaises ont pris place sur le podium.

C'est ce samedi qu'ont commencé les championnats du monde d'UCI Cyclocross à Dübendorf en Suisse. Le point fort du jour était le titre de championne du monde chez les dames.

Après les excellents résultats de Christine Majerus ces dernières semaines, la Luxembourgeoise était attendue au tournant. Un circuit physiquement compliqué, rempli de profonds trous boueux, mais qui ne faisait pas peur à la sportive luxembourgeoise de l'année qui voulait confirmer sa superbe forme.

Malgré une présence très remarquée au début de la course, elle a dû encaisser un retard de plus en plus conséquent au point de ne plus pouvoir rattraper le trio néerlandais après le cinquième tour. C'est Ceylin Alvarado qui a finalement remporté la course au sprint. Annemarie Worst et Lucinda Brand, toutes deux également originaires des Pays-Bas, complètent le podium.

Pas de top10 donc pour Christine Majerus qui termine en 15e position avec un retard de 3 minutes et 38 secondes.

Marie Schreiber se défend chez les juniors

Une autre course avec une participante luxembourgeoise avait été précédemment disputée à Dübendorf chez les dames juniors. Marie Schreiber a terminé 9e et peut repartir pleine d'espoir de la compétition.

La championne luxembourgeoise dans cette catégorie d'âge avait un retard de 3 minutes sur la gagnante Shirin van Anrooij. La championne du monde néerlandaise n'est pas une inconnue au Luxembourg puisqu'elle a gagné les cyclocross internationaux de Contern et Pétange cette saison.

46 jeunes femmes étaient au départ de cette première course pour les juniors dans le cadre des championnats du monde.

Victoire néerlandaise chez les espoirs masculins

Le Néerlandais Ryan Kamp est champion du monde chez les espoirs masculins avec une avance d'un peu plus de 30 secondes sur le Suisse Kevin Kuhn et un peu moins d'une minute sur le Néerlandais Mees Hendrikx.