Le FC Metz a réalisé une très belle opération ce samedi, en allant s'imposer à Reims, lors de la 21e journée de Ligue 1.

Deux semaines après une victoire très heureuse face à Strasbourg (1-0), c'est assurément un match référence que le FC Metz a livré sur le terrain de Reims ce samedi soir. Car jamais cette saison les Grenats n'avaient aussi bien entamé une partie, d'autant plus à l'extérieur, eux dont le dernier succès loin de Saint-Symphorien (et le seul jusque-là) remontait à septembre, dans le chaudron stéphanois (0-1).

Dès la 3e minute, les Rémois ont ainsi été totalement débordés par Centonze côté droit, lequel a ajusté une merveille de centre pour Diallo. Parfaitement placé, le buteur sénégalais a trompé Rajkovic d'une tête décroisée, donnant, déjà, l'avantage aux siens (0-1, 3e). Les Messins auraient pu, et dû, tuer le match dans la foulée sur une contre-attaque à trois contre un, mais Niane a complètement manqué son décalage pour Diallo, lequel ne demandait qu'à réaliser le doublé (6e)... Vraiment dommage.

En difficulté dans le jeu et orphelins de leur attaquant Dia, blessé, les Rémois ont dû attendre la demi-heure de jeu pour véritablement se montrer dangereux : Doumbia ajustait alors une superbe reprise bien repoussée par un Oukidja vigilant (30e). Une occasion qui témoignait d'un léger mieux chez les hommes de David Guion, mais les Messins retrouvaient des couleurs en fin de première période.

LE POTEAU SUR UN CENTRE DE NGUETTE!

Après la pause, ce sont à nouveau les Rémois qui prenaient l'ascendant, mais en se montrant assez imprécis à l'image de la frappe de Dingomé pourtant très bien servi par N'Clomande (51e). De son côté, le FC Metz ratait une grosse occasion de breaker avec Nguette, contré par Rajkovic (59e).

L'occasion était beaucoup plus importante quelques minutes plus tard, lorsque ce même Nguette prenait la défense adverse de vitesse avant de voir son centre repoussé sur le poteau par Disasi (66e). Si l'avantage des Mosellans était minime, par deux fois, les hommes de Vincent Hognon ont eu l'opportunité d'aggraver la marque.

Souvent, cela peut engendrer des regrets. Mais ce samedi soir, cela n'a pas été le cas: malgré la très grosse poussée rémoise dans les cinq minutes d'arrêts de jeu et la présence du grand Suk (qui en a raté une belle, de la tête, à cinq minutes de la fin), les Grenats ont tenu bon jusqu'au bout. Deux victoires en deux matches, 8 points sur 12 sur les quatre dernières journées: Metz prend désormais ses distances avec la zone rouge !

LES RÉACTIONS

Vincent Pajot (FC Metz, au micro de Beinsport) : "On avait un plan de jeu, on voulait être assez regroupé derrière et opérer en contre. C'est ce qu'on a fait sur notre but. On a pas mal subi mais on a montré des valeurs. C'est de bon augure pour la suite. On a essayé des choses en défense en match amical et ça nous a servi ce soir. Ça fait du bien de gagner."

Alaixys Romao (Reims, au micro de Beinsport) : "Metz est venu pour bien défendre et nous piéger en contre-attaque. On a essayer de contourner leur défense mais c'était difficile. Il va falloir se relever et prendre des points. Il n'y a rien d'alarmant, il faut juste travailler. Il reste beaucoup de matches à jouer."