Metz a partagé les points avec Reims ce samedi soir, lors de la 14e journée, après avoir très vite concédé l'ouverture du score.

Trois semaines après l'accident qui vaut aujourd'hui à Manuel Cabit d'être en centre de rééducation à Strasbourg, Kevin N'Doram, qui était au volant du véhicule lors de cette terrible sortie de route, retrouvait une place de titulaire ce samedi soir, face à Reims. Pour le milieu de terrain, prêté par Monaco, il s'agissait d'apporter de la solidité dans l'entre-jeu, la même que l'on avait vue il y a deux semaines à Lille, d'où les Mosellans étaient revenus avec un très bon point.

Mais tout est très vite parti de travers face aux Champenois. Dès la 8e minute, Disasi profitait de l'erreur de Boye à la suite du coup-franc de Cafaro, pour tromper un Oukidja dépassé (0-1). Dans la foulée, N'Doram se blessait aux ischios et laissait sa place à Sunzu. Bref, un premier quart d'heure catastrophique pour des Grenats qui devaient déjà se passer de Delaine, encore un peu court après le coup reçu à une cheville dans le nord de la France et remplacé par Udol.

Forcés de se découvrir pour inverser la tendance, les hommes de Vincent Hognon ont cru égaliser lorsque Diallo, bien lancé par Nguette, a trompé le portier rémois... avant d'être signalé hors-jeu (41e). Auparavant, le buteur des Grenats avait vu sa frappe finir dans le petit filet de Rajkovic (17e) et Maïga tentait sans succès sa chance de loin (28e).

L'ÉGALISATION DE TRAORÉ

Dominé et forcé de courir après le score, Metz réagissait dès l'entame de la seconde période: monté aux avant-postes, Sunzu plaçait une tête dans la surface qui profitait à Traoré, lequel catapultait le ballon de près dans les buts rémois (1-1, 47e).

De quoi donner de l'allant à des Grenats alors plus entreprenants, qui voyaient les Champenois perdre en précision face à Oukidja: ni Romao de la tête (60e), ni Cafaro aux 16 mètres (64e), ni Dia du bout du pied (65e) n'inquiétaient réellement le gardien mosellan. Concentrés, les Messins étaient néanmoins peu dangereux et cette seconde période se résumait à une lutte au milieu de terrain... jusqu'aux cinq dernières minutes de la partie.

Sur les deux derniers corners, Fofana et Diallo faisaient trembler la défense adverse, manquant coup sur coup leur reprise de volée (86e), puis une tête du buteur sénégalais passait de peu à côté des buts de Rajkovic (88e). C'était trop tard: Metz devait se contenter d'un nul somme toute équitable.

Prochain rendez-vous à Nîmes, le 30 novembre.

LES RÉACTIONS

Adama Traoré (FC Metz, au micro de Beinsport): "On n'était pas dans le match en première période. On a essayé de se parler, il y avait de la fatigue après les matches en sélection. Il faut qu'on reste concentré, pour nous chaque match est une finale. On a été agressif en 2e mi-temps mais il faut qu'on arrive à être concentré durant tout un match."

Hassane Kamara (Reims, au micro de Beinsport): "Il y a beaucoup de frustration, on aurait dû plier le match en première mi-temps. Il y avait la place pour marquer le 2e but. On doit faire attention."