Dans un contexte compliqué depuis l'accident de son joueur Manuel Cabit, le FC Metz a pris un point à Lille ce samedi soir, lors de la 13e journée.

Il est bien difficile de se concentrer sur le football à Metz depuis le terrible accident de la route dont a été victime dimanche dernier Manuel Cabit, latéral gauche, hospitalisé à Reims et qui ne sent plus ses jambes. Kévin N'Doram, qui était au volant mais qui a repris l'entraînement dans le courant de la semaine, était bien du déplacement dans le nord ce samedi soir, mais préservé par Vincent Hognon, qui l'a laissé sur le banc.

C'est dans ces conditions que le FC Metz, qui a pu à nouveau compter sur Thomas Delaine sur le côté gauche de la défense (mais pas jusqu'au bout de cette rencontre...), a débuté ce match compliqué face à Lille, un adversaire aux ambitions plus élevées quoique très malmené en Ligue des Champions.

Le début de match des Mosellans a néanmoins été assez intéressant, avec un milieu de terrain actif et un Opa Nguette omniprésent. Ce sont toutefois les Lillois qui ont armé la première frappe par l'intermédiaire de Bamba, largement au-dessus (20e). Et puis John Boye, bien malgré lui, a forcé Oukidja à s'envoler pour éviter un but contre son camps (33e). Le gardien messin a été encore bien inspiré face à Osimhen, buteur maison (7 buts avant cette partie), alors que la pression lilloise s'est faite plus forte en cette fin de première période.

DELAINE FAUCHÉ ET BLESSÉ

Le début de la seconde période a été très compliqué pour les Grenats face à des Lillois qui ont multiplié les offensives. Monté sur corner, Fonte a donné des sueurs froides à la défense messine (58e), avant qu'Osimhen ne butte sur un Oukidja bien sorti les deux mains en avant pour contrer un ballon très chaud de l'attaquant nigérien (62e).

C'est alors que Delaine, sur une contre-attaque, a été fauché dans sa course par Reinildo (63e): averti d'un simple carton jaune, le Lillois aurait sans doute mérité de quitter la pelouse... comme le défenseur messin, sorti sur la civière. Il faudra attendre un peu avant d'en savoir plus sur une éventuelle nouvelle blessure du latéral gauche du FC Metz, qui revenait à peine...

Les Mosellans ont tenu bon durant les vingt dernières minutes, repoussant les assauts nordistes qui ont cru pouvoir ouvrir la marque, enfin, sur la tête de Yazici (83e). Mais Oukidja, encore une fois, a été là pour empêcher le ballon de rentrer dans les buts messins. Un très bon point pris par les Grenats, compte tenu du déroulement du match et du contexte. Prochain rendez-vous à Saint-Symphorien le 23 novembre, face à Reims.

LES RÉACTIONS

Jonathan Ikoné (Lille, au micro de Beinsport): "On est dans le dur, on n'a pas su prendre les 3 points ce soir. Il faut relever la tête, on n'est pas bon depuis trois matches.  Mais on ne va rien lâcher."

Fabien Centonze (FC Metz, au micro de Beinsport): "On s'attendait à un match très compliqué, on savait qu'ils allaient pousser mais on est resté solide. C'était important car on a tendance à craquer dans le premier quart d'heure. (Concernant Cabit) La semaine a été compliquée pour nous, on ne réalise pas vraiment, ça montre que ces choses-là arrive à tout le monde... Ce point est un bel hommage pour lui."