L'ancien joueur du FC Metz et de l'équipe de France juge le début de saison en Ligue 1 des Grenats "compliqué", en dépit d'un "bon" Habib Diallo.

Robert Pirès, qui participe aux Journées de l'arbitrage en France, n'a pas oublié le FC Metz, club qui a lancé sa carrière professionnelle (1993-1998). De loin, l'ancien milieu offensif de l'équipe de France suit le début de saison compliqué des Grenats, battus le week-end dernier à Brest (2-0) et bons derniers de Ligue 1.

"Ce n’est pas évident pour le FC Metz actuellement car le club a décidé de miser sur beaucoup de jeunes joueurs. En Ligue 1, c’est compliqué si on n’a pas de joueurs expérimentés, avec un vécu au plus haut niveau pour encadrer les autres" a confié Pirès, sur le site de la ligue de football professionnel.

Peu de joueurs aguerris mais un buteur, Habib Diallo, auteur de 26 buts en Ligue 2 la saison dernière et déjà à 6 réalisations en neuf matches de Ligue 1, cette saison.

"Il était déjà très intéressant la saison dernière et, là, il démarre très bien" souligne Pirès.

Avec 8 points en 9 journées, Metz est dernier de Ligue 1, devancé par Dijon (19e, 8 pts) et Toulouse (18e, 9 pts).