L'équipe de Dudelange a été corrigée par Qarabag au Stade Josy Barthel jeudi soir.

Entre les erreurs défensives, l'interruption de la rencontre, les occasions manquées et un penalty accordé généreusement aux visiteurs, on peut dire que ce n'était pas la soirée du F91 Dudelange jeudi.

Le Luxembourg s'était pourtant mis à rêver. On imaginait Dudelange prendre trois points et s'installer confortablement à la deuxième position de ce groupe A. C'est probablement ce que les joueurs de Crassier se disaient aussi jeudi soir. Mais comme le dit l'adage: il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué.

En l'occurrence cet ours, c'était l'équipe de Qarabag. Les joueurs de Gurbanov étaient plus concentrés, plus efficaces et surtout, beaucoup moins brouillons que les Dudelangeois. Ils étaient venus pour gagner et c'est ce qu'ils ont fait.

Le premier but est tombé après à peine onze minutes de jeu. Zoubir a profité d'une erreur défensive pour aller battre Jonathan Joubert qui, lui aussi, aurait pu mieux faire sur cette action (0-1, 11e). Sonnés, les Dudelangeois n'ont pas réussi à se reprendre. Fébriles en défense et brouillons en attaque, ils ont fini par concéder un deuxième but à la demi-heure de jeu.

Le premier but de Qarabag
Eng Onopmierksamkeet an der Diddelenger Ofwier huet zum 0:1 gefouert.

Cette fois-ci, c'est un centre ingénieux de Quintana qui a fait mouche. Mal positionnée, la défense dudelangeoise a laissé Michel tout seul au deuxième poteau qui n'a eu qu'à cadrer sa tête pour aggraver la marque (0-2, 30e).

Le deuxième but de Qarabag
Ee Feeler am Spillopbau vun Diddeleng huet zum 0:2 gefouert.

La rencontre a ensuite été interrompue suite à l'irruption d'un drone au dessus du Stade Josy Barthel auquel un drapeau séparatiste arménien était attaché. Les 22 joueurs ont quitté le terrain pendant une vingtaine de minutes avant de reprendre la rencontre.

Le drone à l'origine de l'interruption de la rencontre au Stade Josy Barthel le 3 octobre 2019 / © Val Wagner

Huit minutes plus tard, l'arbitre donnait généreusement un penalty aux visiteurs qui ont désigné Richard pour frapper. Celui-ci ne s'est pas fait prier et a envoyé le ballon au fond des filets pour achever tous les espoirs de remontada des locaux (0-3, 38e).

Le troisième but de Qarabag
No engem harmlose Feeler huet den Onparteieschen op de Punkt gewisen.

Et comme si ça ne suffisait pas, Mendy a manqué l'immanquable quelques instants avant la mi-temps. Esseulé au deuxième poteau, l'attaquant dudelangeois a touché la barre transversale alors qu'il se trouvait à quelques mètres du but.

Au retour des vestiaires, les choses ne se sont pas arrangées pour Dudelange qui s'est fait peur à plusieurs reprises.  Ce n'est que grâce aux interventions de Jonathan Joubert que le score ne s'est pas alourdi. Les Dudelangeois ont ensuite été réduits à dix suite à l'expulsion justifiée de Garos à l'heure de jeu.

Qarabag en a profité pour dérouler et enchaîner les phases dangereuses jusqu'à ce que Quintana, à la conclusion d'une belle série de passes, trouve la faille à la 69e minute de jeu (0-4, 69e).

Le quatrième but de Qarabag
Kuerz no der Stonn konnt Qarabag op en Neits treffen.

La suite, on aurait pu la prévoir. Les contacts se sont durcis, les Azerbaïdjanais en ont profité pour obtenir des fautes et Dudelange a complètement perdu le fil de la rencontre.

Malgré un but de consolation de Bernier à la 89e minute, le coup de sifflet final est finalement arrivé comme un soulagement pour les hommes de Crassier qui auront beaucoup de choses à revoir avant d'affronter l'ogre sévillan le 24 octobre prochain.