La star américaine du basket Brittney Griner est arrivée vendredi matin aux Etats-Unis après avoir été libérée d'une prison russe en échange d'un marchand d'armes surnommé le "marchand de mort".

Elle a atterri au Texas vers 10H40 GMT, selon des images des chaînes CNN et Fox News après avoir été libérée jeudi dans le cadre d'un échange de prisonniers avec Moscou incluant le marchand d'armes russe Viktor Bout, emprisonné depuis dix ans aux États-Unis. L'échange s'est déroulé à l'aéroport d'Abou Dhabi, aux Emirats arabes unis, a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères sur Telegram.

"Il y a quelques instants, j'ai parlé avec Brittney Griner. Elle est en sécurité. Elle est à bord d'un avion. Elle est en route vers les Etats-Unis", a déclaré le président américain Joe Biden, lors d'une brève allocution à la Maison Blanche.

La basketteuse est attendue dans les prochaines 24 heures aux Etats-Unis. Elle a "bon moral" malgré "le traumatisme" enduré, a ajouté Joe Biden, qui a remercié les Emirats arabes unis.

L'Arabie saoudite a également participé à la procédure d'échange, selon un communiqué conjoint des deux pays, précisant que "la médiation a été menée" par le président des Emirats arabes unis, Mohammed ben Zayed, et par le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane.

L'épouse de la basketteuse, Cherelle Griner, s'est dite "submergée par les émotions": "Ma famille est au complet", a-t-elle ajouté en exprimant sa "gratitude" pour l'administration démocrate.

Son club aux Etats-Unis, le Mercury de Phoenix, qui tweetait quotidiennement le nombre de ses jours en détention, a salué sur Twitter sa libération.

RTL

Le président américain Joe Biden annonce la libération de la basketteuse Brittney Griner, sa femme Cherelle Griner (d) à ses côtés, le 8 décembre 2022 à Washington / © AFP

"Plus aucun jour (à compter). Elle rentre à la maison." Et la WNBA, la ligue professionnelle américaine de basket féminin, a exprimé son "soulagement". "Pas un jour lors de ces 10 derniers mois sans que nous ayons porté Brittney Griner dans nos coeurs et nos pensées, et cela s'est transformé désormais en une vague collective de joie et de soulagement", a déclaré la commissaire de la WNBA, Cathy Engelbert.

Un haut responsable américain a affirmé que la discussion avec Moscou était restée focalisée sur la libération de Brittney Griner, et les Etats-Unis l'ont fait savoir à l'Ukraine ainsi qu'à d'autres alliés.

"Nous avons informé des partenaires clés, dont les Ukrainiens, de ces résultats afin qu'ils comprennent eux aussi qu'il ne s'agissait que d'une chose", à savoir les Américains détenus en Russie, a-t-il dit, en réponse à une question sur un éventuel dégel plus large des relations entre les Etats-Unis et la Russie.

Un autre Américain détenu en Russie, l'ancien militaire Paul Whelan, n'a pas été inclus dans l'échange. "Même si nous avons échoué à obtenir la libération de Paul, nous n'abandonnerons jamais", a assuré Joe Biden.

RTL

La basketteuse Brittney Griner escortée vers la salle d'audience pour l'énoncé de sa condamnation, le 4 août 2022 près de Moscou / © POOL/AFP/Archives

Un haut responsable américain a indiqué qu'un officiel des Etats-Unis avait "longuement" échangé jeudi avec Paul Whelan. Le haut responsable a également assuré que la Russie avait "rejeté toutes nos propositions pour la libération" de Paul Whelan, un ancien militaire. "Ce n'était pas une situation dans laquelle nous pouvions choisir quel Américain ramener à la maison. Nous avions le choix entre ramener une Américaine en particulier, Brittney Griner, ou ne ramener personne", a-t-il ajouté.

Dans un appel avec la chaîne CNN depuis sa colonie pénitentiaire de Russie, Paul Whelan s'est dit "fortement déçu" de ne pas faire partie de l'échange. "Je ne comprends pas pourquoi je suis toujours là", a-t-il déclaré.

Dans un communiqué, sa famille s'est dite "heureuse" pour Mme Griner, mais "toujours dévastée" de savoir Paul Whelan dans une prison russe.

Arrêté en décembre 2018 en Russie, il a été condamné en 2020 à 16 ans de prison pour "espionnage", une condamnation qu'il a dénoncée comme fabriquée de toutes pièces.

Brittney Griner, sportive afro-américaine de 32 ans et double championne olympique, a été arrêtée en février dans un aéroport de Moscou avec une vapoteuse et du liquide contenant du cannabis, un produit interdit en Russie.

En août, elle avait été condamnée à une peine de neuf ans d'emprisonnement, puis après le rejet de son appel, avait été transférée en novembre dans une colonie pénitentiaire dans le centre de la Russie.