La fédération portugaise de football (FPF) a démenti jeudi dans un communiqué que Cristiano Ronaldo, seulement remplaçant lors du dernier huitième de finale remporté mardi par son équipe contre la Suisse (6-1), avait menacé de quitter la sélection.

"Une information publiée ce jeudi rapporte que Cristiano Ronaldo a menacé de quitter l'équipe nationale lors d'une conversation avec Fernando Santos, l'entraîneur national", écrit la FPF dans ce communiqué.

"La FPF précise qu'à aucun moment le capitaine de l'équipe nationale, Cristiano Ronaldo, n'a menacé de quitter l'équipe nationale lors du stage au Qatar", ajoute la fédération.

Le démenti de la FPF intervient en réponse à un article du quotidien sportif portugais Record, qui écrit ce jeudi que "Cristiano Ronaldo a menacé de partir".

Selon Record, le joueur de 37 ans aurait eu un échange houleux avec son sélectionneur après avoir appris qu’il débuterait la rencontre contre la Suisse sur le banc, ce qui l'aurait amené à menacer de quitter la sélection, avant de finalement changer d'avis et de se calmer.

"Cristiano Ronaldo se construit chaque jour un palmarès unique au service de l'équipe nationale et du pays, qui se doit d'être respecté et qui atteste d'un degré d'engagement incontestable envers l'équipe nationale. Ainsi, le degré d'engagement du joueur le plus capé de l'histoire du Portugal a encore été démontré - s'il le fallait - lors de la victoire face à la Suisse, en 1/8 de finale de la Coupe du monde 2022", écrit encore la FPF.