De l'insaisissable Kylian Mbappé au foot samba des Brésiliens en passant par la Messi-dépendance de l'Argentine, tour d'horizon des forces et quelques faiblesses des huit quarts de finalistes du Mondial-2022.

INCREVABLE CROATIE

Les célèbres maillots à damier font durer la partie. Sur ses sept derniers matches de phase à élimination directe, la Croatie a disputé six fois la prolongation, s'imposant quatre fois, dont trois fois aux tirs au but, un exercice où elle ne se loupe jamais.

"Ne sous-estimez jamais un Croate", prévient le sélectionneur Zlatko Dalic, qui a toutefois deux légers points faibles: ses latéraux, Borna Barisic et Josip Juranovic, et l'absence d'un finisseur du calibre de Mario Mandzukic.

LE "JOGO BONITO" DU BRÉSIL

Cette équipe du Brésil semble peinte en trompe-l’œil. Certes, elle marque des buts magnifiques (retournés, jongles, reprises de volée...) et danse la samba pour les fêter, mais c'est surtout sa défense qui est solide.

La "Seleçao" de Tite n'a pas beaucoup de points faibles, avec ses latéraux nouveau style. Évadés de l'école brésilienne des contre-attaquants fous, Cafu, Roberto Carlos, Jorginho, Dani Alves... Eder Militao et Danilo sont moins brillants mais plus sûrs défensivement.

LA TRADITION ORANGE

Fidèles à leur tradition, les Pays-Bas disposent d'un collectif très solide et d'une grande confiance en eux, et leur formidable terreau a encore fait pousser une fleur de football, l'épatant Cody Gakpo (3 buts), 23 ans.

Mais les hommes de Louis van Gaal n'ont encore pas été poussés dans leurs retranchements pendant la compétition, ils n'ont pas tremblé une seule fois, n'ont jamais été menés au score.

LE MESSI DE L'ARGENTINE

Le point fort de l'"Albiceleste" est évidemment Lionel Messi, génie au rendez-vous qui a enfin marqué son premier but en phase éliminatoire de Coupe du monde, à sa cinquième participation, pour décourager l'Australie (2-1).

La formation de Lionel Scaloni est moins souveraine ailleurs, notamment en défense, mais après s'être fait très peur en perdant d'entrée contre l'Arabie Saoudite (2-1), l'Argentine a la foi des rescapés.

MAROC, UNE SURPRISE POUR L'HISTOIRE

Équipe la moins impressionnante des huit sur le papier, le Maroc est porté par une quête: devenir la première sélection africaine à atteindre le dernier carré d'une Coupe du monde.

En plus de sa compacité, qui a écœuré l'Espagne (0-0, 3 t.a.b. à 0), la formation de Walid Regragui s'appuie sur la meilleure défense du tournoi: elle n'a encaissé qu'un but, et encore contre son camp. Les Portugais sont prévenus.

L'ARMADA PORTUGAISE

Difficile de trouver un point faible à la formidable équipe du Portugal, qui a désossé la Suisse (6-1). Elle s'appuie sur la plus belle génération de son histoire, les champions d'Europe 2016 se sont encore enrichis de perles telles que Bernardo Silva, Joao Felix, Bruno Fernandes ou l'épatant Gonçalo Ramos (21 ans), auteur d'un triplé à sa première titularisation!

La seule entaille dans la carapace pourrait-elle venir du nouveau statut de Cristiano Ronaldo? Mise sur le banc par Fernando Santos, la méga-star acceptera-t-elle son sort sans broncher?

FRANCE: MBAPPÉ S'OCCUPE DE TOUT

Les Bleus misent sur la forme stratosphérique de Kylian Mbappé, meilleur buteur du tournoi (5 buts) et déjà à la 14e place du classement historique avec 9 buts, à seulement 23 ans!

Les failles de la France se situent derrière et sur le banc. Elle a encaissé un but par match, ses latéraux ne donnent pas toutes les garanties, et son équipe B alignée contre la Tunisie (défaite 1-0) a été franchement décevante.

LA FORCE DE FRAPPE DE L'ANGLETERRE

Avec la meilleure attaque du tournoi avec 12 buts, le danger vient de partout. L'Angleterre compte huit buteurs différents sur le tournoi et Gareth Southgate a l'embarras du choix: Kane, Rashford, Saka, Bellingham, Grealish et Foden, et Sterling s'il est revenu après son retour en Angleterre pour problèmes familiaux.

Le bât blesse peut-être en défense, avec la relative lenteur de sa charnière centrale, surtout opposée à Mbappé, mais l'arrière-garde anglaise n'a pas encaissé de but depuis trois matches.