La FIA rendra lundi son verdict sur le respect, ou non, des plafonds budgétaires de toutes les équipes de Formule 1 pour la saison 2021.

Depuis des jours, des rumeurs annoncent que deux équipes ont violé les règles financières, en dépensant trop d'argent. Aston Martin serait concerné, mais c'est surtout le nom de Red Bull qui est évoqué.

Selon Sky Sports, les sanctions peuvent aller jusqu'à la perte de points pour les saisons 2021 et 2022, ce qui pourrait alors offrir le titre à Lewis Hamilton, qui l'avait perdu dans des circonstances étonnantes à Abu Dhabi, lors du dernier GP. Interrogé aujourd'hui sur cette affaire, le Britannique n'a pas caché qu'il espérait que la FIA ferait preuve de transparence, réclamant à demi-mot de récupérer le titre.

"Ce que je peux dire, c'est que je me souviens que nous avons eu notre dernière amélioration à Silverstone et, heureusement, elle était excellente et nous avons pu nous battre avec elle. Mais ensuite, nous avons vu Red Bull apporter des améliorations à chaque week-end ou tous les deux week-ends. Ils ont eu, je pense, au moins quatre autres améliorations à partir de ce moment-là. Si nous avions dépensé 300.000£ pour un nouveau plancher, ou adapté un aileron, cela aurait bien sûr changé l'issue du championnat, parce que nous aurions été plus compétitifs lors de la course suivante", a lancé le pilote Mercedes dans une interview accordée à Sky Sports.

Du côté de la FIA, on prend son temps. Si les informations devaient être divulguées hier, les conclusions ont finalement êté décalées à lundi. Reste à savoir ce qu'il adviendra des équipes ayant dépassé ce plafond budgétaire.