Manchester City, mis sur orbite par l'inévitable Erling Haaland, a fait un grand pas vers les huitièmes de finale de la Ligue des champions, grâce à son succès face à Copenhague 5-0, mercredi à domicile.

Cette troisième victoire de City en autant de journées de C1 doit encore beaucoup à sa star norvégienne de 22 ans, auteur d'un doublé dès la première demi-heure avant d'être ménagé par Pep Guardiola en deuxième période.

"Ses statistiques sont effrayantes", avait dit l'entraîneur catalan après le triplé réussi par l'attaquant lors du 6-3 infligé au voisin Manchester United dimanche en Premier League. Face aux Danois de Copenhague, le Norvégien a encore semé la terreur dans la surface.

Il ne lui a fallu que sept minutes pour ouvrir le score en reprenant de volée du droit un centre dévié de Joao Cancelo (7e). Il a ensuite profité d'une frappe de Sergio Gomez non captée par le gardien adverse Kamil Grabara pour doubler la mise (32e).

Au retour des vestiaires, Pep Guardiola a choisi de préserver son joueur vedette, remplacé par le jeune Cole Palmer, 20 ans. Mais les 45 minutes passées sur la pelouse par Haaland lui ont encore permis d'améliorer ses statistiques déjà affolantes. Le mois d'octobre vient à peine de débuter que l'attaquant affiche déjà 19 buts au compteur, 14 en Premier League et désormais 5 en Ligue des champions.

"Leur gardien m'a dit: Ce mec, il n'est pas humain", a lancé le coéquipier de Haaland, Jack Grealish après la rencontre.

Si le Norvégien a initié le festival offensif de son équipe, il s'est poursuivi par une frappe de Sergio Gomez détournée dans son propre camp par David Khocholava (39e), puis en deuxième période par un penalty réussi par Riyad Mahrez (55e). L'ailier algérien a adressé une passe décisive à Julian Alvarez pour le 5-0 (76e). Le tout sous le regard d'Haaland, douché et revenu sur le banc assister à la fin du match à côté de Phil Foden, auteur comme lui d'un triplé contre Manchester United et laissé au repos ce mercredi, tout comme Kevin de Bruyne.

"La raison pour laquelle nous avons été constants toutes ces années, c'est qu'après un derby et beaucoup de compliments comme nous en avons reçus, nous sommes capables de jouer un match de Ligue des champions comme nous l'avons fait", s'est félicité Guardiola.

En trois rencontres de Ligue des champions, l'équipe de Pep Guardiola totalise déjà 11 buts et caracole en tête du très relevé groupe G, devant Dortmund et Séville. Copenhague, qui n'a gagné aucun match, ni inscrit aucun but, retrouvera dès mardi son bourreau City.