Accroché pour la première fois de sa saison le week-end dernier par Osasuna (1-1), le Real Madrid s'est rattrapé mercredi en Ligue des champions aux dépens du Shakhtar Donetsk (2-1) et consolide ainsi sa première place du groupe F.

Avec l'aide d'un Karim Benzema enfin de retour dans la reine des compétitions européennes, les Madrilènes ont percé à deux reprises le rideau ukrainien en première période: d'abord par Rodrygo, qui a profité d'un ballon mal négocié par le capitaine adverse pour frapper (13e), puis par Vinicius, qui a conclu une magnifique action à trois avec ses deux compères d'attaque (28e).

Mais alors que le Real Madrid se baladait, Oleksander Zubkov a surgi, comme un avertissement: juste avant la pause (39e), sur un centre venu de la gauche signé Bogdan Mykaylichenko, l'avant-centre ukrainien, délaissé de tout marquage, a décoché un ciseau acrobatique qui a trompé son compatriote Andriy Lunin, qui remplaçait Thibaut Courtois (sciatique).

Cet oubli a déclenché la colère de Carlo Ancelotti, pourtant réputé pour son calme, sur le banc merengue.

BENZEMA, FACILITATEUR

Benzema, de son côté, n'a pas pu se rattraper de son penalty manqué dimanche, butant à maintes reprises sur le portier adverse Anatoliy Trubin (2e, 25e, 89e), ou manquant le cadre d'un rien (88e). Mais pour son deuxième match depuis son retour de blessure, le grand favori pour le Ballon d'Or (le 17 octobre) s'est glissé dans le rôle de facilitateur de jeu pour ses compères d'attaque brésiliens.

Il est notamment à l'origine du deuxième but madrilène, sur un superbe jeu à trois en une touche avec Vinicius et Rodrygo.

"Il a été déterminant à son poste, avec ses qualités: il a joué pour ses coéquipiers, il a été présent dans la surface... Il n'a pas marqué, mais c'est bien la dernière chose à laquelle on pense", a balayé Ancelotti en conférence de presse d'après-match, saluant les combinaisons "spectaculaires" de ses trois attaquants.

RTL

L'attaquant brésilien du Real Madrid, Vinicius Junior, a marqué un but pendant le match du Groupe F de la Ligue des champions remporté 2-1 par le Real contre le Shakhtar Donetsk, mercredi 5 octobre 2022 au stade Santiago Bernabeu de Madrid. / © AFP

Reversés dans la même poule que les Merengues pour la troisième saison consécutive en Ligue des champions, les Ukrainiens ne sont pas parvenus à réitérer l'exploit de 2020, quand ils avaient réussi à braquer le petit stade Alfredo di Stefano 3-2 lors de la première journée de C1. "On a rendu fiers nos supporters en Ukraine, qui se battent pour la liberté. J'ai dit aux joueurs de lever la tête, qu'ils avaient joué leur carte à fond, et qu'ils avaient même rivalisé", a appuyé l'entraîneur croate du Shakhtar Igor Jovicevic après la rencontre.

Avant le match retour de mardi, qui sera disputé à Varsovie (Pologne) en raison de la guerre en Ukraine, le Shakhtar pointe à la deuxième place du groupe. A cinq longueurs du Real (neuf points) qui pourrait déjà sceller, en cas de succès, sa qualification pour les 8es de finale.