Thierry Henry, consultant pour Prime Vidéo et sélectionneur adjoint de la Belgique, n'est pas fan de l'utilisation qui est faite de la VAR.

Le sélectionneur adjoint des Diables n'est pas un grand fan de la "Video Assistance Referee", autrement dit, la VAR. Dans une prise de parole lors de la "Leaders Week Sport Business", un événement qui réunit plus de 3.000 des plus hauts dirigeants de l'industrie mondiale du sport à Londres, Thierry Henry s'est exprimé sur la VAR qu'il trouve "trop lente" et qui tuerait "la joie du jeu".

Celui qui a été le sélectionneur d'un soir, dimanche dernier aux Pays-Bas, ne se poserait pas en opposant farouche à la VAR, mais déplore simplement les temps de visionnages des actions.

"Dans le football, nous sommes toujours en retard, nous avons tellement à apprendre. Ce que je peux voir dans le football américain, le rugby, le cricket, le tennis, c'est que les décisions sont instantanées", a-t-il expliqué. "Ce qui m'agace avec la VAR, c'est qu'elle n'est pas assez rapide. Ensuite, il s'agit toujours de la décision de quelqu'un qui se trouve dans un camion ou ailleurs, car ce n'est pas la VAR qui décide. La VAR ne fait que rappeler la situation".

L'ex-Gunner trouve que les célébrations de buts, parfois mesurées à cause d'un éventuel doute avec la VAR, "tuent le jeu". "Après avoir marqué, vous ne savez même pas si vous devez sauter de joie. Est-ce que je fais la fête ? Est-ce que je ne fais pas la fête ? Cela tue la joie du jeu".