Qu'est-il passé par la tête du Kazakh Alexander Bublik ? En finale de l'Open de Moselle, le 41e mondial a tenté un coup risqué et limite irrespectueux.

Si dans la catégorie des joueurs de tennis fantasque, on pense souvent à Nick Kyrgios ou à Fabio Fognini, difficile de ne pas ranger Alexander Bublik dans la même catégorie.

Dimanche, en finale de l'ATP 250 de Moselle face à l'Italien Lorenzo Sonego, Alexander Bublik est mené d'un set et d'un break. Alors qu'il doit à nouveau sauver une balle de double break, le Kazakh commence le point de la meilleure des manières en envoyant une mine au service. Sonego remet la balle tant bien que mal et on pense que Bublik a le point gagné... sauf qu'avec Bublik, aucun point n'est gagné d'avance.

Alors qu'il s'avance pour frapper un smash, le joueur Kazakh prend sa raquette à l'envers et tente de frapper la balle avec le manche. Sonego voit le coup arriver et saute sur l'occasion pour gagner le point, et le jeu.

Du grand n'importe quoi. Les fans n'ont d'ailleurs pas apprécié et ont sifflé copieusement Alexander Bublik, qui lui a préféré en rigoler.

Lorenzo Sonego, 65e au classement mondial, a remporté le tournoi en surclassant Alexander Bublik en deux sets 7-6 (7/3), 6-2 et 1h26 de jeu.

Le Transalpin s'est adjugé le troisième titre de sa carrière après Antalya (2019) et Cagliari (2021) et a ainsi parachevé une semaine presque parfaite au Moselle Open où il n'a pas perdu le moindre set.

Samedi, il avait déjà créé la surprise en battant en deux sets 7-6 (7/5), 6-4 le Polonais Hubert Hurkacz, tenant du titre et 10e au classement ATP, sans concéder aucune balle de break.

Cette victoire va rassurer Sonego qui a vécu une saison 2022 difficile (18 victoires, 24 défaites) après avoir connu une année 2021 faste avec notamment un titre et une finale sur le circuit qui lui avaient permis d'atteindre son meilleur classement mondial, 21e, en fin d'année.