Novak Djokovic, dont le refus de se faire vacciner contre le Covid l'empêche d'entrer au Canada, s'est retiré du Masters 1000 de Montréal qui débute lundi, ont annoncé jeudi les organisateurs, à trois semaines de l'US Open qu'il pourrait également manquer pour la même raison.

Les États-Unis exigeant également que les personnes présentent une preuve de vaccination pour pénétrer dans le pays, le Serbe, qui vient de remporter à Wimbledon son 21e tournoi du Grand Chelem, ne devrait pas pouvoir prendre part au 4e Majeur de la saison à New York (29 août-11 septembre).

En janvier 2022, "Djoko" avait été expulsé d'Australie où il devait participer à l'Open d'Australie au terme d'une bataille judiciaire sur son statut vaccinal.

Le directeur du Masters de Montréal, Eugène Lepierre, avait déclaré au début du mois qu'il ne s'attendait pas à ce que Djokovic joue, du fait de son statut de non vacciné.

"Soit le gouvernement canadien va changer les règles concernant la vaccination, soit il (Djokovic) va se retrousser les manches et se faire vacciner. Mais je ne pense pas qu'aucun de ces scénarios soit réaliste", avait-il expliqué.

L'Allemand Oscar Otte s'est également retiré, ce qui profite au Français Benjamin Bonzi et à l'Australien Nick Kyrgios, finaliste à Wimbledon, qui se retrouvent dans le tableau principal, selon Tennis Canada.

Par ailleurs, Andy Murray, triple vainqueur de l'épreuve et en Grands Chelems et qui persiste à tenter de retrouver son meilleur niveau après de graves blessures, s'est vu attribuer une wild card jeudi, tout comme le Belge David Goffin et les Canadiens Vasek Pospisil et Alexis Galarneau.

Le Britannique a progressé au classement cette saison, passant du 134e au 50e rang, après avoir notamment atteint la finale à Sydney en janvier et à Stuttgart en juin.