Brooklyn, avec Kyrie Irving, mais sans James Harden blessé, a été défait à Portland, lundi en NBA, tandis que Milwaukee s'inclinait pour la deuxième fois en 48 heures chez les Hornets et que Utah concédait sa troisième défaite de rang à Détroit.

Face à des Blazers toujours privés de Damian Lillard (abdomen) et CJ McCollum (poumon), les Nets ont fini par céder (114-108) sous les coups de boutoirs de Ben McLemore (20 pts), qui a mis deux de ses cinq shoots à longue distance dans les 90 dernières secondes, et de Robert Covington (21 pts, 5/7 derrière l'arc).

Pour son deuxième match de la saison, Kyrie Irving a inscrit 22 points (8 rbds), sans toutefois peser dans le "money-time". Pas plus que Kevin Durant, malgré ses 28 points (10 rbds, 5 passes).

Du coup, les Nets voient leur 2e place à l'Est menacée par Miami, mais la crainte se situe plutôt ailleurs, puisque James Harden souffre d'une hyper-extension du genou gauche. Une blessure dont la gravité reste à déterminer.

Du côté de Milwaukee, ça ne va pas mieux, après une quatrième défaite en cinq matches, encore concédée à Charlotte (103-99), où la fin de rencontre a été bien mal gérée par Giannis Antetokounmpo.

Le Grec n'a certes pas ménagé ses efforts (26 pts, 13 rbds, 8 passes), mais dans les dernières secondes il a commis sa sixième perte de balle du match, avant d'être à l'origine d'une autre sur une passe mal assurée.

RTL

Khris Middleton, des Milwaukee Bucks, au panier, face à Gordon Hayward, des Hornets, le 10 janvier 2022 à Charlotte / © GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

Auparavant, il avait pourtant permis aux siens d'effacer les quinze unités de retard déplorées au troisième quart-temps, épaulé par Khris Middleton (27 pts, 11 passes) lui aussi plombé par 7 ballons perdus.

Outre cette fébrilité récurrente, ce qui manque actuellement aux Bucks, c'est de l'intensité en défense, généralement imprimée par l'absent Jrue Holiday (protocole Covid).

EMBIID EN FORME

RTL

LaMelo Ball, des Hornets, durant le match contre les Milwaukee Bucks au Spectrum Center de Charlotte le 10 janvier 2022 / © GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

Les Hornets (8e) en ont donc profité, à l'image de Terry Rozier (27 pts) et surtout LaMelo Ball (23 pts), qui s'est créé un tir confortable pour le panier de la gagne à 15 secondes du terme.

Derrière Milwaukee (4e), se rapproche Philadelphie qui a décroché une septième victoire consécutive à Houston (111-91).

Comme d'habitude, le grand artisan des Sixers a été Joel Embiid (31 pts, 8 rbds, 6 passes). Le Camerounais monte sérieusement en puissance puisqu'il tourne à 30,8 points (à 55,6% de réussite), 10,4 rebonds et 4,5 passes de moyenne sur les quinze derniers matches.

Plus bas, Boston (10e) et New York (11e), l'ont emporté. Péniblement, après prolongation, pour les Celtics contre Indiana (101-98), facilement pour les Knicks aux dépens de San Antonio (111-96).

Jayson Tatum (24 pts, 12 rbds) et Jaylen Brown (26 pts, 15 rbds) ont été déterminants pour les C's.

RJ Barrett (31 pts) a lui été prépondérant dans la victoire new-yorkaise, soutenu par Evan Fournier (18 pts). Julius Randle a confirmé ses difficultés du moment (2 pts, à 1/7, 12 rbds), récoltant encore des huées du Madison Square Garden.

Enfin à Détroit, Utah a bouclé son mini road-trip par un revers (126-116), en se désagrégeant totalement en seconde période, après avoir compté 22 longueurs d'avance dans le sillage de Donovan Mitchell (31 pts).

Une mauvaise série qui coïncide avec l'absence de Rudy Gobert (protocole Covid). Or, sans le triple meilleur défenseur de la Ligue, le Jazz n'a pas la même force de dissuasion.

Ainsi, les Pistons ont shooté à 51,4%, le rookie Cade Cunningham en profitant pour battre son record personnel de points (29), tandis que Killian Hayes (5 pts, 3 passes, 2 rbds) est resté discret.