Inattendu: le Finlandais Valtteri Bottas a étonné en décrochant samedi la pole position du Grand Prix du Mexique de Formule 1.

Leader du championnat du monde avec douze points d'avance sur Hamilton, Verstappen faisait figure de favori au vu de ses précédents résultats à Mexico (victoire en 2017 et 2018, pole manquée de peu en 2018 et 2019) et des essais libres dominés par les siens.

RTL

Le pilote néerlandais Max Verstappen (Red Bull), après les qualifications pour le Grand Prix du Mexique de Formule 1, le 6 novembre 2021 sur le circuit des Trois Frères à Mexico / © AFP

Mais "nos qualifications ont été terribles, donc il n'y a rien de surprenant", explique le Néerlandais. "L'équilibre de la voiture n'était plus aussi bon et, lors de ma dernière tentative, deux mecs (Yuki Tsunoda et Sergio Pérez, ndlr) sont sortis devant moi, donc j'ai ralenti en pensant qu'il y aurait un drapeau jaune."

-> Verstappen marque son territoire en essais

Pour le poleman Bottas, c'est tout le contraire qui s'est produit. "C'est l'un de mes meilleurs tours", commente le Finlandais. "Les températures plus élevées de l'après-midi nous ont aidé et nous avons su tout optimiser. C'était un plaisir de piloter."

RTL

Le pilote britannique Lewis Hamilton (Mercedes), lors des qualifications pour le Grand Prix du Mexique de Formule 1, le 6 novembre 2021 sur le circuit des Trois Frères à Mexico<!--endfragment--></p> / © AFP

Cette première ligne 100% Mercedes "choque" autant Hamilton que n'importe qui: "C'est vraiment spécial", assure le septuple champion du monde, en quête d'une huitième couronne record, et "ça va nous permettre de livrer un beau combat."

A commencer par le départ dimanche à 13h00 locales (20h00 françaises/19h00 GMT).

Au premier virage, en bout de ligne droite, Verstappen et son équipier mexicain Sergio Pérez, qui l'accompagne en deuxième ligne, auront l'avantage de l'aspiration s'ils décollent mieux que les Mercedes devant eux.

Ensuite, il sera plus difficile de dépasser sur la piste. "Les positions sont essentielles ici", remarque d'ailleurs Hamilton. "On va travailler en équipe pour les garder derrière nous."

RESSERRER L'ÉCART AU CHAMPIONNAT

C'est essentiel pour lui afin resserrer l'écart au championnat au terme de la 18e manche sur 22 cette saison. Important aussi pour Mercedes, qui a 23 points de plus que Red Bull au classement des constructeurs.

RTL

Le pilote français Pierre Gasly (AlphaTauri), avant la 1ère séance d'essais libres du Grand Prix du Mexique de Formule 1, le 5 novembre 2021 sur le circuit des Trois Frères à Mexico / © AFP

La troisième ligne du GP du Mexique, sur le circuit des Frères Rodríguez, revient au Français Pierre Gasly (AlphaTauri) et à l'Espagnol de chez Ferrari, Carlos Sainz Jr. Suivent l'Australien Daniel Ricciardo (McLaren) et le Monégasque Charles Leclerc, dans l'autre voiture rouge de la Scuderia.

Neuvième et dixième des qualifications, le Japonais Yuki Tsunoda (AlphaTauri) et le Britannique Lando Norris (McLaren) prendront le départ en fond de grille, 17e et 18e, pénalisés pour avoir changé des éléments de leur moteur au-delà du quota autorisé par saison.

Ce sera également le cas du Français Esteban Ocon (Alpine) et du Canadien Lance Stroll (Aston Martin), 19e et 20e.

Le Britannique George Russell (Williams), 16e, est lui sous le coup d'une pénalité de cinq places pour changement prématuré de boîte de vitesses.

A retenir également de ces qualifications l'impressionnant crash de Stroll en début de séance. Il rappelle que la piste mexicaine, qui n'avait plus été utilisée par la F1 depuis 2019 (édition 2020 annulée à cause de la pandémie), est très glissante.

Le GP du Mexique fait son retour à guichets fermés, comme avant le Covid-19, avec plus de 250.000 spectateurs attendus sur trois jours, dont 130.000 dimanche.