Les joueuses de tennis non-vaccinées contre le Covid-19 pourraient finalement participer sous conditions à l'Open d'Australie en janvier.

Dans un mail publié sur Twitter par un journaliste spécialisé du New York Times, la WTA dit vouloir "clarifier des informations fausses et trompeuses diffusées par de tierces personnes sur les contraintes que les joueuses devront subir" à Melbourne en janvier.

La WTA précise que les joueuses vaccinées n'auront pas besoin d'effectuer une quarantaine à l'arrivée ni de se cloîtrer dans des "bulles" sanitaires, et jouiront d'une "totale liberté de mouvement".

En revanche, poursuit le document, les non-vaccinées seront bien accueillies, sous réserve de passer 14 jours en quarantaine dans des hôtels et de se soumettre à des tests réguliers -- des mesures qui s'appliqueraient aussi vraisemblablement au tournoi masculin --.

Ces informations contredisent des propos tenus depuis plusieurs jours par des hauts responsables australiens, qui avaient affirmé que les non-vaccinés n'obtiendraient sans doute pas de visa pour se rendre dans le pays.

L'Australie avait fermé ses frontières il y a 19 mois face à la crise sanitaire, introduisant certaines des restrictions les plus strictes au monde en matière de lutte contre le Covid-19.

Du reste, lundi, le ministre des Sports de l'Etat de Victoria Martin Pakula a assuré que les règles en matière de vaccination des joueurs de l'Open d'Australie (17-30 janv) n'étaient "pas encore fixées".

RTL

Le Serbe Novak Djokovic au moment de sa victoire en demi-finale de l'US Open de tennis contre l'Allemand Alexander Zverev le 10 septembre 2021 dans l'USTA Billie Jean King National Tennis Center de New York aux Etats-Unis. / © AFP/Archives

"Nous sommes encore en train de discuter (...) pour savoir si les personnes non-vaccinées arrivant de l'étranger seront soumises à 14 jours de quarantaine ou si elles ne seront pas acceptées du tout dans le pays", a-t-il insisté. "Cela ne devrait pas être décidé avant environ deux semaines".

La Fédération australienne de tennis s'est quant à elle dite "optimiste quant à la possibilité d'organiser l'Open d'Australie dans des conditions aussi proches que possible de celles ayant cours avant la pandémie".

"Nous travaillons avec le gouvernement de l'Etat de Victoria et avec le gouvernement fédéral sur les conditions dans lesquelles seront accueillis les joueurs pour l'Open d'Australie 2022, et nous espérons en connaître tous les détails rapidement", a ajouté Tennis Australia auprès de l'AFP.

Le cas échéant, l'assouplissement annoncé dans le mail de la WTA s'appliquera vraisemblablement aussi aux joueurs du tournoi masculin, ce qui permettrait notamment au numéro un mondial Novak Djokovic de participer.

Le Serbe, tenant du titre à Melbourne et en quête d'un historique 21e titre en Grand Chelem, a par le passé publiquement pris position contre les vaccins, refusant de dire s'il avait lui-même été vacciné contre le coronavirus.