Huit ans après son premier succès, la Néerlandaise Elle van Dijk a remporté le titre du contre-la-montre dames, lundi, à Bruges, dans les Mondiaux de cycli

"Je ne pensais pas être aussi émue", a reconnu la Néerlandaise (34 ans) qui est venue à bout, à la moyenne de 50,3 km/h, de la Suissesse Marlen Reusser, une nouvelle fois deuxième dans l'exercice après ses médailles d'argent aux Mondiaux 2020 et aux JO de Tokyo.

Une autre Néerlandaise, la championne olympique Annemiek van Vleuten, a complété le podium dans cette épreuve dominée par les Pays-Bas (quatre titres depuis 2017).

Partie dans la première moitié des concurrentes, van Dijk a attendu les toutes dernières minutes avant d'être assurée de l'or. "Je savais que ce serait compliqué. Marlen Reusser m'a fait douter, elle était tellement forte !"

Devancée aux deux pointages intermédiaires (3 sec après 13,8 km, 2 sec après 20,8 km) du parcours long de 30,3 kilomètres, la Néerlandaise a devancé finalement la Suissesse de 10 secondes et a inversé l'ordre du classement des récents championnats d'Europe. Au grand dam de Reusser, une médecin de profession venue tard au cyclisme de haut niveau et qui fêtait lundi son 30e anniversaire.

LABOUS SIXIÈME 

Absente des JO de Tokyo, van Dijk, qui court pendant la saison pour l'équipe Trek, a récolté sa quatrième médaille sur le contre-la-montre individuel des Mondiaux. L'ancienne patineuse de vitesse, sacrée en 2013 au coeur de la cité toscane de Florence (Italie), est montée aussi sur le podium en 2016 (2e) et 2018 (3e).

Autres anciennes championnes du monde, l'Américaine Amber Neben (2008, 2016), quatrième à l'âge de 46 ans, et l'Allemande Lisa Brennauer (2014), cinquième, sont restées au pied du podium.

La plus jeune du haut de tableau, la Française Juliette Labous (22 ans), a pris la 6e place, son meilleur résultat dans les Mondiaux.

"Cela fait plaisir", a réagi la Franc-Comtoise qui s'était classée entre les 13e et 17e rangs lors de ses quatre participations précédentes. "Je préfère d'autres parcours mais je me sentais plutôt bien. J'ai réussi à tenir jusqu'au bout. Au fil des ans, les chronos pour spécialistes me conviennent de plus en plus".