Les champions du monde français, renforcés par Karim Benzema, se frotteront à deux mastodontes européens, l'Allemagne et le Portugal de Cristiano Ronaldo.

Les Bleus rêvent d'un doublé avec leur génération phénoménale, emmenée par Raphaël Varane, Paul Pogba et Antoine Griezmann. Et de rejoindre ainsi dans l'histoire leurs aînés Zinédine Zidane, Laurent Blanc et Didier Deschamps, l'actuel sélectionneur, qui avaient remporté l'Euro-2000 après le Mondial-1998.

RTL

La joie du milieu de terrain français de Chelsea, N'Golo Kanté, au moment de soulever le trophée de la Ligue des Champions, après la victoire de son club en finale, 1-0 face à Manchester City, le 29 mai 2021 à Porto / © POOL/AFP/Archives

La sélection aux deux étoiles comptera sur trois hommes en forme: le milieu N'Golo Kanté, dont le nom commence à se murmurer pour le Ballon d'Or depuis son sacre étincelant en Ligue des champions avec Chelsea, les attaquants Kylian Mbappé et Karim Benzema, inattendu revenant.

Mis à l'écart plus de cinq ans depuis l'affaire de la "sextape" dont a été victime son ex-équipier en sélection Mathieu Valbuena (il sera jugé à l'automne pour complicité de tentative de chantage), Benzema est revenu avec le sourire, après une réconciliation surprise avec Deschamps.

RTL

Les attaquants de l'équipe de France, Antoine Griezmann, Karim Benzema et Kylian Mbappé, avant le match amical contre le pays de Galles, le 2 juin 2021 à Nice, en guise de préparation pour l'Euro 2020 / © AFP/Archives

De quoi offrir une arme supplémentaire à l'attaque française, grâce au triangle d'or qu'il composera avec Mbappé et Griezmann, et conforter pour beaucoup le statut de favoris des Bleus dans la compétition.

HONGRIE, PETIT POUCET À DOMICILE

Cette situation, "peut-être que ça peut être dangereux, mais nous, on est assez professionnels pour savoir que peu importent les matches, ils seront très difficiles, car on sera très attendus", a estimé samedi Thomas Lemar, champion d'Espagne avec l'Atlético Madrid.

Adrien Rabiot, partenaire de Ronaldo à la Juventus, sait que la Seleçao, championne d'Europe en titre, sera l'autre ogre du groupe F.

RTL

La joie de l'attaquant portugais Cristiano Ronaldo, après un but marqué contre le Luxembourg, lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 au Qatar, le 30 mars 2021 à Luxembourg / © AFP/Archives

"On en avait discuté (avec Cristiano), il avait dit qu'on avait une équipe très solide car cela parlait beaucoup de l'équipe de France au sein de la Juve. Mais il m'avait aussi dit +Faites attention à nous!+. C'est un rendez-vous (le 23 juin) qu'il attend avec impatience", a glissé le milieu de terrain.

En quête du record absolu de buts en sélection, détenu par l'Iranien Ali Daei (109 réalisations), CR7 (103) est prêt à en découdre, dans un effectif très talentueux (Joao Félix, Bernardo Silva, André Silva, Bruno Fernandes...).

RTL

La joie des Portugais, champions d'Europe, après leur victoire, 1-0 (a.p) face à la France, en finale de l'Euro, le 10 juillet 2016 au Stade de France à Saint-Denis / © AFP/Archives

Il aura à cœur de retrouver une finale qu'il avait quittée sur blessure en 2016 après moins d'une demi-heure sur le terrain et finalement remportée sans lui par son équipe aux dépens de... la France (1-0).

Mais l'Allemagne a les moyens de jouer les trouble-fête dans ces retrouvailles. D'autant qu'elle joue à domicile à Munich, dans son Allianz Arena (contre la France le 15 puis le Portugal le 18), un stade que connaissent bien Leon Goretzka, Manuel Neuer, Joshua Kimmich, Leroy Sané ou encore Thomas Müller.

RTL

Le défenseur allemand Mats Hummels, félicité par l'attaquant Thomas Müller, après son but marqué contre la France, en quart de finale de la Coupe du monde, le 4 juillet 2014 au stade Maracana à Rio de Janeiro / © AFP/Archives

Pour la dernière compétition du sélectionneur Joachim Löw, la "Mannschaft" semble loin du niveau de son sacre mondial en 2014, et le technicien a même tenté de renouer avec cette gloire passée en rappelant les vétérans Müller et Mats Hummels après deux ans et demi d'absence.

RTL

La joie du milieu de terrain hongrois, David Siger, après avoir ouvert le score contre la Turquie, lors du match de Ligue des Nations (groupe B), le 18 novembre 2020 à la Puskas Arena à Budapest / © AFP/Archives

Le défi des Allemands sera donc d'abord de s'extirper du "groupe de la peur". Un groupe où la Hongrie fait figure de Petit Poucet, mais de Petit Poucet armé du public de la Puskas Arena de Budapest, 68.000 places qui seront remplies à 100%...