L'Euro-2021, qui a été reporté d'un an à cause de la crise du covid, n'échappera pas totalement à la pandémie: des joueurs, positifs, sont déjà forfaits.

ESPAGNE: ALERTE ROUGE 

A cinq jours de son premier match de l'Euro-2021 contre la Suède, l'Espagne transpire de plus en plus. Dimanche soir, son capitaine Sergio Busquets a été annoncé positif au covid. Mardi, ça a été au tour du défenseur Diego Llorente. Du coup, la sélection espagnole a élargi son équipe réserviste. "Les onze internationaux initialement convoqués pour le match face à la Lituanie resteront à disposition de la sélection espagnole avec un entraînement prévu sous les ordres de Luis Enrique mercredi 9 juin à partir de 11h", a annoncé l'équipe d'Espagne sur son site.

Cette "bulle parallèle de la sélection" a été créée en prévision des possibles conséquences que pourraient entraîner les contaminations de Sergio Busquets et Diego Llorente", explique la Roja.

Elle comprendra les joueurs suivants: Alvaro Fernandez(Huesca), Oscar Mingueza (FC Barcelone), Marc Cucurella (Getafe), Bryan Gil (Séville FC), Juan Miranda (Betis Séville), Gonzalo Villar (AS Rome), Alex Pozo (Eibar), Brahim Diaz (AC Milan), Martin Zubimendi (Real Sociedad), Yeremy Pino (Villareal) et Javi Puado (ESpanyol Barcelone).
La sélection espagnole sera entièrement vaccinée avant la compétition, a annoncé mercredi le ministère de la Santé.

SUEDE: DES MESURES PLUS STRICTES

Deux cas ont également été détectés au sein de l'équipe de Suède, qui affrontera... l'Espagne, lundi prochain, pour son premier match de l'Euro-2021 qui ressemble déjà à un "covidico". Ainsi, l'ailier vedette Dejan Kulusevski et le milieu Mattias Svanberg sont d'ores et déjà forfait contre l'Espagne, a annoncé la fédération.

La sélection suédoise pour l'Euro va être soumise à des mesures anti-Covid renforcées après la détection mardi de deux cas chez les joueurs. Des tests rapides quotidiens et un nombre renforcé de tests PCR, des réunions en intérieur en plus petits groupes et dans des espaces plus grands, des soins plus limités et possiblement en extérieur ont notamment été actés.

Un autre joueur a également suscité des inquiétudes dans les rangs suédois: le défenseur de Brentford Pontus Jansson, "un peu fatigué" selon la fédération, manquait à l'appel mercredi matin à l'entraînement.

Privée dans la dernière ligne droite de sa star Zlatan Ibrahimovic, l'équipe entame l'Euro de la pire des façons avec le spectre de la contagion, à moins d'une semaine de son entrée en lice.

Contrairement à d'autres équipes, la quasi totalité des joueurs suédois ne sont pas vaccinés, le staff ayant jugé difficile de justifier qu'ils aient une priorité par rapport au Suédois lambda.

LES AUTRES ÉQUIPES ÉPARGNÉES... POUR L'INSTANT

Aucune autre équipe qualifiée pour l'Euro-2021 ne connaît, pour le moment, les mêmes mésaventures que l'Espagne et la Suède.
Joueurs, encadrements, officiels et médias sont rodés depuis près d'un an aux "bulles" qui ont permis la reprise des compétitions mi-2020: ils devront subir des tests réguliers au Covid-19, espacés de quatre jours au maximum et rythmés par leurs déplacements dans les onze pays hôtes, garder leurs distances et éviter visites et escapades - un isolement qui risque d'influer sur la vie de groupe, déjà un paramètre clé lors de compétitions longues.

Les équipes vivront donc sous la menace de forfaits liés à des contaminations - comme celui du gardien néerlandais Jasper Cillessen pour tout le tournoi, en plus des deux joueurs espagnols et suédois.

MATCHES ANNULÉS OU REPORTÉS ?

Selon les règles officielles, si une équipe est partiellement placée en quarantaine ou à l'isolement, le match se jouera comme prévu si celle-ci "dispose d'au moins treize joueurs, y compris un gardien".

L'UEFA peut aussi reprogrammer le match "dans les 48 heures", quitte à le faire dans un autre site.

Si cette reprogrammation est impossible, l'instance sanctionnera l'équipe jugée "responsable de l'annulation du match" d'une défaite par forfait sur le score de 0-3.