Malgré l'absence de buts, le 0-0 au Camp Nou a le mérite de maintenir tout le suspense pour le sprint final en Liga.

Changement de leader? L'Atlético Madrid, accroché (0-0) par le FC Barcelone samedi au Camp Nou, est désormais sous la menace du Real Madrid qui peut prendre la tête du Championnat d'Espagne dimanche en cas de victoire contre Séville.

Luis Suarez - Lionel Messi, le duel des "goleadors" meilleurs amis n'a pas trouvé de gagnant. Les deux buteurs sont restés muets samedi et ont figé les positions de leurs équipes respectives en tête du classement, le Barça talonnant toujours l'Atlético de deux points (75 contre 77).

Un statu quo qui arrange bien les affaires du Real Madrid: éliminés mercredi en demi-finale de Ligue des champions par Chelsea (1-1, 2-0), les hommes de Zinédine Zidane (74 pts) pourraient profiter de ce nul pour prendre la tête du classement (à la différence de buts) en cas de victoire contre le Séville FC, dimanche soir (21h00).

Malgré l'absence de buts, le 0-0 au Camp Nou a le mérite de maintenir tout le suspense pour le sprint final en Liga.

"C'est un des championnats qui va être remporté avec le plus faible total (de points, NDLR), et il est très accroché. Si on gagne nos trois prochains matches, je crois qu'on a encore nos chances. Je n'ai pas de boule de cristal, mais en tant que club, en tant qu'institution, on doit continuer à se battre", a harangué Gerard Piqué au coup de sifflet final.

A trois journées de la fin, le calendrier semble bénéfique au Barça, qui va affronter Levante, le Celta Vigo et la lanterne rouge Eibar pour les trois dernières journées de championnat... mais le suspense reste entier.

"GOLEADORS" MUETS

Le duel tant attendu entre Luis Suarez et Lionel Messi n'a finalement pas été prolifique en buts: l'Uruguayen et l'Argentin, meilleurs amis dans la vie depuis le passage de six ans de Suarez au Barça (2014-2020), se sont offert une chaleureuse accolade juste avant le coup d'envoi.

RTL

L'attaquant argentin de Barcelone, Lionel Messi, et son homologue uruguayen, Luis Suarez, à la fin de leur match de Bundesliga, le 8 mai 2021 au Camp Nou / © AFP

Mais pour leur premier affrontement en clubs, nul n'a réussi à prendre le dessus sur l'autre. C'était aussi le grand retour du "Pistolero" au Camp Nou et le premier match de sa carrière face au Barça, puisqu'il avait manqué le match aller car il était atteint du Covid-19. Les Catalans lui ont donné la bienvenue en diffusant une vidéo-hommage à l'échauffement.

RTL

L'attaquant argentin de Barcelone, Lionel Messi, tire un coup franc face à l'Atlético Madrid, lors de leur match de Bundesliga, le 8 mai 2021 au Camp Nou / © AFP

Messi a bien eu une ultime occasion à la dernière minute (89e), après les têtes manquées d'Ousmane Dembélé et de Ronald Araujo, mais son coup franc a effleuré l'arête des cages madrilènes.

LEMAR ET BUSQUETS BLESSÉS

La première période a aussi été marquée par deux remplacements. Côté Atlético, Thomas Lemar est resté longtemps assis au sol après un choc avec Pedri (12e), se tenant l'arrière du genou gauche, l'air dépité. Il a quitté le terrain deux minutes plus tard en boitant légèrement, remplacé par Saul Niguez (14e). Une sortie à surveiller, car une blessure au genou pourrait le priver des trois matches de championnat restant aux "Colchoneros", mais surtout de l'Euro avec l'équipe de France, qui débute dans un mois (11 juin - 11 juillet).

Côté Barça, c'est Sergio Busquets qui n'a pu continuer la partie: le vice-capitaine blaugrana a subi un choc à la tête lors d'un contact aérien avec Stefan Savic (27e), puis a été ausculté par le médecin du club, qui lui a donné son feu vert pour regagner le terrain.

RTL

Le milieu de terrain de Barcelone, Sergio Busquets, quitte la pelouse après s'être blessé contre l'Atlético Madrid, lors de leur match de Bundesliga, le 8 mai 2021 au Camp Nou / © AFP

Mais après quelques secondes en jeu, Busquets s'est encore allongé au sol, incapable de poursuivre, puis a fini par céder définitivement sa place à Ilaix Moriba (31e). Il a été transféré vers un hôpital de Barcelone dans la foulée, avant même le coup de sifflet final, pour y passer des examens. Deux coups durs qui pourraient peser dans ce haletant sprint final pour le titre en Liga, et qui mettrait ainsi les trois favoris sur un pied d'égalité: samedi matin, le Real Madrid a encore perdu son capitaine Sergio Ramos, touché aux ischio-jambiers de la jambe gauche. Et cette Liga se jouera sur des détails de ce genre.