La rumeur de l'arrivée de Jorge Sampaoli sur le banc de l'Olympique de Marseille a pris de l'épaisseur lundi après la démission de l'Argentin de son poste.

"La fin est arrivée. Jeudi, ce sera le dernier match", a écrit Sampaoli, qui était pourtant lié au club jusqu'à la fin de l'année, dans une lettre destinée aux supporters transmise à la presse par son porte-parole.

D'après plusieurs médias, l'ex-entraîneur de la sélection argentine (2017-2018) est pressenti pour devenir le nouveau coach de l'OM en remplacement d'André Villas-Boas, mis à pied début février.

Sampaoli, 60 ans, avait pris les rênes de l'Atlético Mineiro en mars 2020 et a remporté 25 des 44 rencontres disputées à sa tête (10 défaites, 9 nuls).

Dans sa carrière d'entraîneur entamée en 2002, Sampaoli a également dirigé un autre club brésilien, Santos, ainsi que des clubs au Pérou, au Chili et en Equateur. Sa seule expérience en Europe a été en Espagne, sur le banc du Séville FC (2016-2017).

Dans sa missive d'adieu, il dit n'avoir pas voulu "seulement gagner" mais "être créatif" et "construire une équipe qui, lorsqu'elle serait montrée à la télévision, ferait oublier la tristesse pendant un moment".

Selon lui, "le football brésilien a un talent infini": "il m'a fait redécouvrir la beauté du jeu, quelque chose qui me marquera à jamais".

Réputé pour ses colères sur le banc de touche, Jorge Sampaoli ne pourra diriger l'Atlético Mineiro pour la dernière journée du championnat brésilien, jeudi contre Palmeiras, car il a été exclu lors de la précédente journée pour s'en être pris verbalement à l'arbitre.

L'Atlético Mineiro occupe la troisième place du Brasileirao et est qualifié pour la phase de groupes de la prochaine Copa Libertadores, l'équivalent sud-américain de la Ligue des champions.