A peine guéri du Covid-19, l'affamé Zlatan Ibrahimovic a offert samedi le derby milanais à l'AC Milan (2-1), désormais seul leader de la Serie A.

La Juve pointe à 4 points désormais de l'AC Milan, qui a continué son sans-faute grâce à Ibrahimovic: ses deux buts face à l'Inter - son second doublé en deux matches joués en championnat - ont offert aux Rossoneri leur premier succès dans le derby depuis 2016 en championnat.

Face à une défense intériste diminuée (Skriniar et Bastoni absents pour cause de Covid-19), il a fallu moins de vingt minutes à "Ibra" pour poser son empreinte, sur penalty (13e) puis à la conclusion d'un centre de Leao (16e).

Zlatan faisait alors signe à des supporteurs intéristes de se taire. Lesquels ont retrouvé un peu de voix quand Romelu Lukaku a réduit le score (29e), mais cela n'a pas suffi face à des Rossoneri irrésistibles depuis la reprise post-confinement en juin.

L'attaquant suédois de l'AC Milan, Zlatan Ibrahimovic (c), auteur d'un doublé lors du match de Serie A face à l'Inter, à Milan, le 17 octobre 2020 / © AFP

"Ce derby était très important, un derby que l'AC Milan n'avait plus gagné depuis quatre ans. J'avais faim, et je l'ai montré", a commenté la star suédoise de 39 ans.

"Il était épuisé, il m'a demandé à sortir mais je ne l'ai pas écouté! Son apport mental est fondamental", a dit à son sujet son entraîneur Stefano Pioli, rendant aussi hommage aux tifosi qui, par centaines, s'étaient retrouvés - masqués - autour du stade pour accueillir les joueurs.

Milan est désormais seul en tête après la gifle reçue par l'Atalanta à Naples. Les Napolitains sont repartis de l'avant de la plus belle des manières après la défaite sur tapis vert contre la Juventus dont ils ont écopé pour ne pas être allés à Turin le 4 octobre, en raison de deux cas de Covid-19.