Leipzig a repris son bien: détroussé ce week-end de sa place sur le podium du Championnat d'Allemagne, le RB est remonté sur la troisième marche de la Bundesliga, en l'emportant sur Cologne (4-2), lundi en clôture de la 29e journée.

La pression était forte sur les hommes de Julian Nagelsmann. Vendredi, le RB avait vu le Bayer Leverkussen, vainqueur de Fribourg (1-0), lui ravir la troisième place, avant que la victoire de Mönchengladbach sur l'Union Berlin (4-1) dimanche ne le relègue en 5e position, menaçant sérieusement sa place pour la prochaine Ligue des champions.

Fébrile au coup d'envoi, Leipzig, d'abord mené, a néanmoins réussi à reprendre ses esprits pour l'emporter grâce à une avalanche de buts, de Patrick Schick, Christopher Nkunku, Timo Werner et Dani Olmo.

Après quatre matches nuls enregistrés sur ses 5 dernières rencontres, le RB parvient ainsi à renouer avec la victoire et décroche trois points précieux. Il pointe désormais à deux unités du dauphin, Dortmund, avant un prochain match à sa portée samedi face la lanterne rouge, Paderborn.

A l'inverse, Cologne qui n'a pas réussi à décrocher le moindre succès (2 nuls, 2 défaites) depuis la reprise post-coronavirus, reste bloqué dans le ventre mou du classement, à la 11e place.

Devant des tribunes toujours vides pour cause de coronavirus, Leipzig, une nouvelle fois peu concentré en entrée de match, a été cueilli à froid par les hommes de Markus Gisdol, qui ont ouvert le score dès la 7e minute sur une réalisation de Jhon Cordoba.

Mais un peu plus de dix minutes plus tard, Schick est venu d'une tête offrir l'égalisation à son équipe (20e). Nkunku a ensuite permis au RB de repasser en tête peu avant la pause (38e).

Au retour des vestiaires, Werner a creusé l'écart (50e), inscrivant son 25e but de la saison. La superbe frappe d'Anthony Modeste (55e) a, un court instant, redonné l'espoir à cologne, juste avant qu'Olmo ne vienne le doucher définitivement (57e).