Coco Gauff a signé à 15 ans la plus belle victoire de sa courte carrière vendredi en éliminant la tenante du titre Naomi Osaka au 3e tour de l'Open d'Australie et a expliqué avoir "beaucoup appris" depuis son dernier duel face à la Japonaise, l'an dernier à l'US Open.

QUESTION: Qu'aviez-vous retenu de votre dernière rencontre avec Naomi Osaka à l'US Open ?

REPONSE: "La vitesse de sa balle. Elle joue beaucoup plus vite que la plupart des joueuses. A l'US Open, je n'y étais pas préparée. Et aujourd'hui, j'ai démontré que c'est un secteur sur lequel j'ai travaillé à l'intersaison. J'ai beaucoup appris de cet US Open. Pas seulement de mon match contre Naomi, de tout le tournoi. J'étais à la limite, j'avais passé mes deux premiers tours en trois sets et il fallait que je m'habitue à tout l'aspect médiatique. Maintenant, je m'amuse plus. Et gagner, c'est la cerise sur le gâteau."

Q: Maintenant que vous avez éliminé la tenante du titre, est-ce que vous vous dites que vous pouvez aller au bout et remporter le tournoi ?

R: "Même avant le début du tournoi, chaque joueuse, je pense, croit être capable de s'imposer. Certaines y croient plus fort que d'autres. Donc je ne me pose même pas la question de la tenante du titre parce que, sur le moment, je ne pense qu'à jouer la balle. Et c'est ce à quoi je penserai demain (samedi) en jouant le double et ensuite pareil quand je jouerai mon simple, je ne sais même pas quand. J'ai toujours la conviction de pouvoir gagner, quelle que soit mon adversaire."

Q: Que vous disiez-vous sur le court, immédiatement après votre victoire ?

R: "Je me disais +C'est quoi cette vie?+ Tous ces gens qui m'applaudissent... Pour moi, c'est nouveau, je n'y suis pas habituée. Mais je suis certaine que même les joueuses qui ont gagné plein de titres du Grand Chelem ressentent à chaque fois une impression incroyable quand elles sortent du court en saluant la foule. Alors oui, mon état d'esprit, là, c'est +C'est quoi cette vie?+"

Propos recueillis en conférence de presse