Le Portugal a raflé le titre mondial dimanche, au Paraguay, en battant l'Italie.

Il n'y a pas que sur le gazon que la sélection portugaise, championne d'Europe en titre, obtient des résultats. Sur le sable aussi. Ainsi, après 2001 (titre non reconnu par la Fifa) et 2015, la "Seleção das Quinas" a raflé sur le sable paraguayen, dimanche, sa troisième coupe du monde en dominant l'Italie 6-4.

Champion en titre, le Brésil n'a pu faire mieux qu'un quart de finale. L'Italie, qui semblait promise au titre, attend toujours de rafler son premier sacre mondial.

En 2001, alors que la compétition était organisée par la BSWW (Beach Soccer Worldwide), le Portugal avait remporté la finale face à la France (9-3). En 2015, c'est Tahiti qui avait subi la loi de la Selecçao (5-3).

La Fifa et la BSWW organisent conjointement la compétition depuis 2005. Celle-ci a lieu tous les deux ans.