Deux ogres à éviter: le FC Barcelone de Lionel Messi et la Juventus Turin de Cristiano Ronaldo passent pour les épouvantails du tirage au sort des quarts de finale de Ligue des champions, organisé vendredi à 12h00 (11h00 GMT) au siège suisse de l'UEFA.

Attention aussi aux clubs anglais, très en forme cette saison avec quatre représentants: Liverpool, finaliste la saison dernière, Manchester City, impressionnant sous les ordres de Pep Guardiola, Manchester United et Tottenham.

Derrière ce gotha du foot européen, Porto fait figure de petit Poucet, tandis que l'Ajax Amsterdam tentera à nouveau de créer la surprise grâce à son bataillon de jeunes talents.

Le tirage au sort est intégral sans restriction de pays, ni tête de série. Le Barça et la Juve peuvent donc se rencontrer dès les quarts, prévus les 9-10 (aller) et 16-17 avril (retour).

Car l'attraction de cette édition très ouverte demeure cette rivalité éternelle entre Messi et Ronaldo, cinq Ballons d'Or chacun. Ronaldo a beau avoir 34 ans et s'être lancé un nouveau défi en quittant le Real Madrid pour la Juve l'été dernier, il est toujours au sommet du foot mondial.

- La Juve patiente depuis 96 -

L'attaquant de la Juventus Cristiano Ronaldo célèbre son triplé face à l'Atlético Madrid en 8e de finale retour de C1, le 12 mars 2019 à Turin / © AFP/Archives

La preuve ? Son triplé retentissant en 8e de finale retour contre l'Atlético Madrid (3-0) pour offrir aux Turinois une place en quart de finale, malgré un résultat catastrophique à l'aller en Espagne (défaite 2-0). "La Juventus m'a pris pour ça, pour l'aider", a déclaré le Portugais après le match mardi.

Le lendemain, le fer de lance du Barça, Lionel Messi, lui répondait à distance en inscrivant un doublé - agrémenté de deux passes décisives - contre une équipe de Lyon (5-1) complètement dépassée.

Messi compte désormais 108 buts dans sa carrière en C1, mais reste le dauphin de Ronaldo, meilleur buteur de l'histoire de la compétition (124) et triple tenant du titre avec le Real.

En déboursant 100 millions d'euros pour attirer CR7, la Juve espère enfin arracher un troisième sacre européen, après 1985 et 1996. Le Barça lui l'a remportée à cinq reprises (1992, 2006, 2009, 2011, 2015), les trois dernières fois avec Messi sur le terrain...

Sauf que les clubs anglais aimeraient bien troubler ce mano a mano entre les deux Ballons d'Or. Les propriétaires émiratis de Manchester City rêvent de voir leur club s'offrir enfin la compétition-reine.

Leur équipe vient de marcher sur Schalke 04 en 8e - 7-0 au retour !- et peut compter sur la science tactique et l'expérience de l'entraîneur Pep Guardiola.

- Tirage inversé pour United ? -

Le milieu de Liverpool Mohamed Salah (d) en 8e de finale retour de C1 contre le Bayern, le 13 mars 2019 à Munich / © AFP

Liverpool, déjà finaliste la saison dernière, a également frappé un grand coup en éliminant le Bayern Munich grâce à sa redoutable triplette offensive Mohamed Salah, Roberto Firmino et Sadio Mané.

Manchester United a créé la surprise en s'imposant au retour sur la pelouse du PSG (3-1) en dépit d'une équipe décimée par les blessures et d'un résultat catastrophique à l'aller (2-0). Et Tottenham s'est qualifié sans trembler contre le Borussia Dortmund.

L'UEFA a déjà décidé que si le tirage au sort donnait les deux équipes de Manchester recevant en même temps (aller ou retour), c'est United (moins bien classé en Premier League la saison passée) qui verrait son tirage inversé.

L'Ajax, qui a sorti le Real Madrid, ne sera pas non plus un cadeau avec ses pépites que toute l'Europe s'arrache comme le futur Barcelonais, Frenkie de Jong.

Les demi-finales aller auront lieu les 30 avril et 1er mai et le retour les 7 et 8 mai. La finale se tiendra le 1er juin au Wanda Metropolitano, le nouveau stade de l'Atlético Madrid.

Et dès les quarts, cette édition aura une saveur inédite sans le Real, triple-tenant du titre. Cristiano Ronaldo lui est encore là, et court toujours.