Les surfeurs de grosses vagues ont profité de conditions idéales au large des côtes du Portugal avec les premières vagues géantes de l'année à Praia do Norte.

Nazaré, le spot le plus célèbre au monde pour les surfeurs de très grosses vagues a tristement fait l'actualité il y a quelques jours avec le décès d'un surfeur.

Le 5 janvier, le légendaire surfeur brésilien Marcio Freire, vétéran des chasseurs  de vagues démesurées, y a trouvé la mort à l'âge de 47 ans, dans le premier  accident fatal provoqué par le "canyon de Nazaré": une faille au fond de la mer  de 170 km de long et 5 km de profondeur dans laquelle l'eau s'engouffre avant  d'être propulsée vers la surface en prenant des dimensions exceptionnelles.

Autour du phare perché sur le promontoire rocheux de Praia do Norte, les conditions de la mer étaient à nouveau idéales pour attirer une poignée de surfeurs de  l'extrême et les centaines de curieux qui viennent guetter leurs exploits. Bien que les vagues n'aient pas atteint la taille prévue, les spectateurs se sont rassemblés pour regarder les surfeurs défier les murs d'eau.

Nazare, au Portugal, possède certaines des plus grosses vagues du monde et attire les surfeurs les plus aventureux de la planète prêts à risquer leur vie.

L'Américain Garrett McNamara a mis Nazare sur la carte en 2011 lorsqu'il a établi un record du monde de la plus grande vague jamais surfée à 78 pieds (23,77 mètres).

Le Brésilien Rodrigo Koxa a amélioré la marque de McNamara en 2017, également à Nazare. Puis l'Allemand Sebastian Steudtner a établi le record mondial de la  plus grosse vague jamais surfée, pour une déferlante de 86 pieds (26,2 mètres), chevauchée le 29 octobre 2020.