Une vidéo de caméra embarqué montre le moment ou cette voiture est heurtée par la chute de rochers dans le parc national de Yellowstone touché par des inondations et des glissements de terrain.

C'est la seule route sortant de Gardiner, une localité du Montana qui abrite quelque 900 personnes, dont beaucoup d'employés du parc de Yellowstone. Mais le conducteur de cette voiture a sans doute eu la peur de sa vie lorsqu'un éboulement s'est produit au moment ou il tentait de franchir ce passage dangereux.

Les images de caméra embarquée ont été filmées par une habitante de la région, Anne Leppold, qui suivait le véhicule impliqué dans l'incident.

Le parc national de Yellowstone, l'un des plus célèbres aux Etats-Unis et dans le monde, était totalement fermé mardi en raison d'inondations et de glissements de terrain qui ont coupé des routes et isolé certains villages.

YELLOWSTONE FERMÉ

Toutes les entrées de ce parc de 9.000 km2, à cheval sur les Etats du Wyoming, du Montana et de l'Idaho (nord-ouest), sont concernées par cette fermeture liée à des "conditions extrêmement dangereuses" provoquées par une rivière en crue et des pluies torrentielles.

Des images diffusées par l'agence des parcs nationaux montrent ainsi une portion de route qui s'est effondrée, sapée par le flot de la rivière Gardner, dans le Wyoming.
La chaîne CNN a filmé un bâtiment en bois tombant dans un cours d'eau en crue.

"En raison d'inondations record dans le parc et des précipitations encore prévues, nous avons pris la décision de fermer Yellowstone à l'entrée pour tous les visiteurs", a expliqué lundi le responsable du parc national, Cam Sholly.

"Notre priorité numéro un a été d'évacuer la partie nord du parc où il y a de multiples routes et ponts coupés, des coulées de boue et d'autres problèmes", soulignant que le village de Gardiner est "actuellement isolé".
"Nous ne connaîtrons pas la date de réouverture du parc avant que le niveau des cours d'eau n'ait baissé et que nous ayons pu évaluer les dégâts dans l'ensemble du parc", a ajouté M. Sholly.

Le quart nord-ouest des Etats-Unis a enregistré ces dernières semaines des précipitations bien supérieures à la normale. Selon les services météo, ces pluies se sont combinées à une rapide fonte des glaces sous l'effet de températures élevées pour grossir le cours des rivières.