Mardi 15 mars, les Pyrénées se sont réveillées avec des airs de Sahara. Du sable venu du Sahara et transporté par un vent de sud a transformé les paysages de montagne.

Une fine couche de sable venue du Sahara s'est abattue mardi dernier sur une bonne partie de l'Espagne, avant de remonter vers la France. Le phénomène a même touché le Luxembourg.

Ce phénomène météorologique, de forts vents chauds chargés de poussière de sable en provenance du désert du Sahara, est appelé en Espagne la "calima". Il est assez fréquent notamment dans l'archipel des Canaries, situé au nord-ouest de l'Afrique.

C'était particulièrement spectaculaire lorsque les vents ont traversé les Pyrénées. Les paysages de montagnes, d'habitude d'un blanc immaculé se sont parés d'un manteau ocre.
Les poussières sont ensuite passées sur l'ouest de la France, où le phénomène a été particulièrement visible par exemple à Bordeaux ou La Rochelle, avant de se diriger vers le nord et l'est de la France.

Des tempêtes dans le désert du Sahara créent des rafales de vent à la surface du sol, qui lèvent des particules de sable et de poussière, a ainsi expliqué l'Agence météorologique nationale espagnole Aemet.

Les particules les plus petites restent dans l'air à la faveur d'une différence de température entre l'air chaud en hauteur et le sol qui se refroidit, tandis que les plus lourdes retombent, a détaillé l'Aemet.