Saturne, alligator célèbre pour avoir survécu au bombardement de Berlin lors de la Seconde guerre mondiale et mort récemment à l'âge de 84 ans, a été empaillé et se retrouve désormais exposé dans un musée de Moscou.

Le musée Darwin de la capitale russe a annoncé la semaine dernière avoir fini d'empailler l'animal, reçu du zoo de Moscou où il avait vécu jusqu'à sa mort.

"L'installation de Saturne au sein de l'exposition permanente est l'aboutissement de six mois de travail de nos taxidermistes et le musée entier", s'est félicité l'établissement dans un communiqué.

Selon le musée, le travail de ses spécialistes a commencé en juin avec l'application d'un produit spécial sur les écailles de l'alligator et la création d'une structure en mousse.

Né aux Etats-Unis en 1936, Saturne avait été transféré au zoo de Berlin dont il s'était échappé le 23 novembre 1943 lors d'un bombardement de la ville par les forces soviétiques, dans lequel étaient morts plusieurs autres reptiles.

Introuvable pendant près de trois ans, il est finalement repéré en 1946 par des soldats britanniques qui le remettent aux autorités soviétiques. Ces trois années dans la nature avant sa capture sont "un mystère", avait indiqué le zoo de Moscou lors de la mort de l'alligator le 24 mai.

Lors de son arrivée à Moscou en juillet 1946, Saturne fait rapidement l'objet de diverses rumeurs, dont celle affirmant qu'il faisait partie de la ménagerie personnelle d'Adolf Hitler.
Si l'alligator a rejoint l'exposition permanente du musée Darwin de Moscou, spécialisé dans l'histoire naturelle, les visiteurs devront attendre la fin des mesures de restriction liées à la pandémie de coronavirus pour y avoir accès.