Une vidéo postée sur Twitter montre des scientifiques volant à travers le centre de la tempête tropicale Isaias, au large de la côte est de la Floride.

Un vol agité pour les scientifiques du centre d'opérations aériennes de l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique. Les images montrent un scientifique obligé de s'accrocher à son siège pendant des turbulences, alors que l'appareil traverse la tempête tropicale Isaias au-dessus de l'océan Atlantique.

La tempête Isaias, qui a relativement épargné les Caraïbes et la Floride ces derniers jours, s'approchait lundi des Etats américains de Caroline du Sud et du Nord, qu'elle pourrait atteindre avec la force d'un ouragan.
La vitesse maximale de ses vents soutenus atteignait 110 km/h, selon le dernier bulletin à 08H00 locales (12H00 GMT) du Centre national des ouragans, basé à Miami, en Floride.

Mais la tempête est amenée à "se renforcer dans la journée", préviennent les services météorologiques, et l'oeil d'Isaias, après être passé lundi matin au large de l'Etat de Géorgie, doit "retrouver la force d'un ouragan" au moment de toucher la côte est américaine près de la frontière entre les Caroline du Sud et du Nord.  
Une dépression rentre dans la catégorie 1 de l'échelle de Saffir-Simpson de classification des ouragans - qui en compte cinq - lorsque ses vents soutenus maximaux dépassent les 119 km/h.

Le NHC met en garde contre la menace de vents violents, d'inondations et de fortes vagues dans les Caroline, dont les habitants sont habitués chaque été ou presque au passage des phénomènes météorologiques. 
"Nous savons quoi faire, comme ne pas conduire sur les routes inondées, s'abriter dans un endroit sûr et préparer un kit d'urgence", a ainsi déclaré au cours du weekend le gouverneur de Caroline du Nord, Roy Cooper. 
"Mais cette fois, mettez aussi vos masques et désinfectants pour les mains dans votre kit et n'oubliez pas de respecter la distanciation physique", a-t-il ajouté.